accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Kiosque et bazar »

samedi, 8 octobre 2005

Kiosque et bazar

Kiosque et bazar font route ensemble dans la langue. D’est en ouest, par les routes de la Méditerranée, ils vont de Perse en France.

Tous deux se formulent en persan, passent au turc, puis à l’italien, enfin au français. Ils émigrent et se métissent au toucher des mots et des bouches qu’ils accostent.

Jean-Pierre Nizet, dans un écrit récent de l’Astrée, a rappelé le voyage de kiosque. Bazar, quant à lui, est emprunté au persan bazar « marché public » selon le dictionnaire d’Alain Rey. Il s’échange en Turquie, où il désigne encore, à Istanbul, le fameux « grand bazar » couru des touristes. On a pu supposer ensuite des intermédiaires portugais, ou peut-être génois, ou vénitiens, toutes sortes d’aventures aux sillages d’Ulysse, jusqu’à ce que bazar arrive en France, comme en Angleterre, et y persiste, par exemple à Mamona, comme kiosque place Pinel.

Il a fallu le Moyen-Orient, la mer, le commerce, les trafics d’esclaves et d’or, pour que Mamona soit un bazar, et que Jean Montariol crée un kiosque.

Il apparaît saisissant que les mots qui désignent deux des objets cardinaux pour les chercheurs de l’Astrée aient histoire commune, que cette histoire passe en Turquie, donc à Istanbul, ou Constantinople, ou Byzance, là où s’élabore l’Astrée, au pied de la tour de Galata, qu’un des tout premiers travellings de l’histoire du cinéma visa.

Travelling donc.

Le kiosque de la place Marius Pinel… Mamona. Au loin, les mouettes, la Corne d’or, le grand Bazar... Plus loin encore la Perse. Aller-retour. Mouvement. Travelling. Voyage. Les merveilleux voyages…. Tout est lettre persane.

Cette coïncidence entre langue, lieux, et choses conduit à comparer le kiosque et le bazar.

Du kiosque, le pasteur Jean –Pierre Nizet a parlé, le rapprochant de la Kippa.

Disons simplement que le bazar lui répond. Si le kiosque s’élève, vide, comme un espace de résonance, quasiment comme un Ptyx, dirait peut-être Mallarmé, le bazar s’étale, s’emplit, se fait grouillant, bruit de cris. Le bazar oppose au kiosque musicien le spectacle de l’échange continu des marchandises. Il inverse le vide en foule. Il se gargarise d’argent quand le kiosque est gratuit. Il offre la métamorphose des scènes et des mimiques, quand le kiosque concentre. En somme, le bazar est toujours Mamona, quand le Kiosque est évidemment Pinel, et donc épine, désir céleste, nid d’ailes et mathématiques. Le kiosque veille au ciel quand le bazar amasse marmites et marmaille.

Deux songes, deux existences, deux morales. La retraite et l’écoute place Pinel, sous le kiosque Kippa, convoquent l’hermétisme, les ermites, l’oreille attentive au silence et le recueil. Les courses et le tas à Mamona matraque de foules de signes, de musiques sympas, d’éclat.

Tous deux procèdent de la Perse, par la Turquie, puis l’Italie. Tous deux procèdent du soleil.

Aller à Mamona, aller aussi place Pinel, c’est vivre deux de nos songes - le kiosque et le bazar - en construisant un triangle d’Astrée dont la pointe est l’Orient, là où s’envolent, comme les mots, des mouettes.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Kiosque et bazar 20:07 dans L'Astrée , Montolieu , Méthodes , Place Pinel

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.