accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Vincent Taillandier »

dimanche, 23 octobre 2005

Vincent Taillandier

Vincent Taillandier est chercheur d'or.

Il est blond. Il porte l'or en lui, mais il le cherche, même et surtout quand il ne le cherche apparemment pas. Il le trouve au fond des rivières de France. L'or éclate par lui sous les ponts d'un Gardon, ou dans l'Arize, ou dans l'Ariège, mais son éclat fait voile ou paravent.

Vincent Taillandier voyage sous le chercheur d'or. On aperçoit parfois ses mouvements, mais à peine. Que cherche-t-il ? Il marche, calmement, vers des horizons. Il s'aventure vers l'eau rare d'Afrique. Il cherche à aider les hommes et les femmes. Il se met au service. Il écoute. Il accueille. Souvent, il photographie. Il fait apparaître des choses, mais, lui-même, il disparaît.

En somme, il se soustrait à ce qu'on multiplie les discours sur lui, toujours sources de divisions, même de soi. Il est exactement discret.

Vincent Taillandier se retire dans quelque noir continent dont il a seul la clef, pour quarante heures, quarante jours ou quarante siècles. On n'en sait rien. On sait seulement qu'il fuit les carrés clos, non pour les cercles, ou les triangles tout aussi clos, mais pour les chantiers ouverts, les carrières ou les minerais d'aventures.

Vincent Taillandier est présent quand paraît un Concentrateur cosmique. Il ausculte la place Pinel. Il fait surgir dans les poubelles des mondes. Il ne fait pas de bruit. Jamais d'énormes baffles autour de lui. Jamais de guerre. Vincent Taillandier est réparateur, même d'ordinateurs ou de pieds blessés. Il apporte avec lui la présence rare de l'attention. Il ne veut rien s'approprier. Il n'est pas avare, pas thésauriseur. Il cherche l'or, mais surtout l'autre par l'or, qui rencontre l'autre, dans la rivière qui ondule.

Vincent Taillandier est précieux.

Camille Amadeus Colombetto | Voir l'article : Vincent Taillandier 10:57 dans Portraits

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.