accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Philippe Vercellotti »

samedi, 5 novembre 2005

Philippe Vercellotti

Philippe Vercellotti est artiste-peintre. Chaque matin, souvent fort tôt, il est dans son atelier, et il peint. Quand il le quitte, c'est, le plus souvent, pour activités liées à sa peinture, trouver des couleurs, ou rencontrer des amateurs. Mais il revient au plus vite à ses pinceaux, et il peint. Sur quarante jours, il en passe approximativement quarante à peindre. Quand on parle, avec lui, très vite, on parle de peinture, de la sienne, de celle des autres. Pourquoi peint-il ? C'est comme ça. Il ne cherche pas d'autres clefs. On ne lui connaît pas de tares, d'engagements, de combats, de foi, sinon mettre des couleurs sur des morceaux de bois. Voilà son vice. "C'est un peintre" disait Denis Favennec. "Ca le perdra !"

Ce qui aggrave son cas, c'est qu'il peint un même ensemble d'objets depuis vingt ans, et qu'il se refuse à suivre qui lui propose des femmes nues, des chevaux, des abstractions, ou de l'art garanti contemporain. Philippe Vercellotti est têtu. On ne le contraint pas à faire d'un carré choisi un cercle de compromis, à mettre un noir sur le comptoir, à avouer. Ses variations sont infinies et calculées. Il n'est pas à la mode. Il est cependant aimable. Pas un mot de trop, ni de moins. Pas de colère. L'accueil est affable. Le personnage parle, offre du temps. Il ne se dérobe pas, mais il déçoit qui veut le prendre. Tout est montré, rien n'est visible. Philippe Vercellotti arbore des signes d'invisibilité. L'art de la fugue est sa perspective.

Cette tactique lui permet d'être chercheur. Ses tableaux sont ses découvertes et les sources cryptées d'aventures nouvelles. Les clefs sont partout au noir dans des carrés quarante fois rendus tout autres, pour être mieux vus, donc cachés, donc vus. Les audacieux, qui s'y lancent, s'y perdent, s'y découvrent. Tout est faux. Tout est vrai. C'est précisément un mensonge qui construit la vérité du portrait menteur dont le point de fuite ramène, par jeu, au sujet.

Philippe Vercellotti est un père de ce qui n'existe pas, et dont les signes s'étalent, par sa main, sur des tableaux qui le font vivre, sans subventions, pour la plus grand gloire du secret.

Camille Amadeus Colombetto | Voir l'article : Philippe Vercellotti 9:25 dans Portraits

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.