accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Randy Runyon »

samedi, 30 septembre 2006

Randy Runyon

Il est apparu. Il a disparu. C'était un américain à la Rencontre des bouches.

Il vient de Miami University, mais dans l'Ohio. Comment peut-on être d'Ohio ?

On a su, mais un peu tard, qu'il jouait de l'orgue, et composait. On savait, mais sans savoir beaucoup plus, qu'il avait écrit sur la composition des livres de Fables de La Fontaine. Il est apparu au bord d'une fontaine, un livre à la main, à Villeneuve-Minervois. Comment s'était-il livré à ce lieu? Il attendait. Il était bel homme. Il avait un bon regard, une barbe. Cela ne donnait pas les clefs du personnage.

Il est universitaire, mais sans vanité. Comment fait-il ?

Pour être là, du bout du monde, il le fallait aventurier, ou fou. Il ne paraissait pas broyer d'idées noires. Aucune mélancolie visible. Il n'avait pas non plus de ces formules carrées par quoi nous croyons que se distinguent les américains. Il disposait visiblement de plus de quarante neurones. C'était un homme vif, brillant, franc à la rencontre, osant s'éprouver en pénétration aveyronnaise.

Il a un corps. Il le sait. Il fait ce que peut un corps.

Comme il s'agissait d'un américain, il devait être un grand enfant; Il ne l'était pas. Ce n'était pas normal. Cet homme n'est pas normal. Cet homme était donc normal. Il osa lire, de nuit, alors que la fraîcheur prenait tous les corps, un conte érotique de La Fontaine qu'il avait traduit en anglais. Il acceptait d'être dans le rien, près des poètes des poubelles, dans le chaos des langues. Il marchait en poésie. On l'annonce sur Lasphrise.

Il y va.

Camille Amadeus Colombetto hoc fecit. Hic fuit.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Randy Runyon 21:20 dans Portraits

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.