accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Le Prince Charmant à Pascal : la perte du poème »

vendredi, 3 novembre 2006

Le Prince Charmant à Pascal : la perte du poème

Blaise Pascal ignorait la pénétration aveyronnaise.

La pénétration aveyronnaise est un acte d'amour, horizontal d'ordinaire, qui invente le monde par actes, et suppose des actes, ce qui peut entraîner quelques épines, mais n'effare pas, au point de forcer à Celui qui voit tout.

Le pénétrateur aveyronnais ne rêve pas d'édifier une tour à l'infini. Il ne se soucie donc pas de perdre le fondement. Au contraire, il ne lui déplaît pas de chier dans quelque buisson. Ce n'est pas chier qui l'empêche de baiser la Belle et de l'éveiller à l'invention d'enfances.

Je précise même que Pascal ignorait la pénétration armoricaine, telle que la définit Denis Favennec, d'après les actes d' Emmanuel Riboulet. Il oublie les seuils, les pénétrants et les pénétrés. Il ne pose pas de question dont il attendrait tranquillemet la réponse. Il cherche toujours à placer l'oeil au télescope, sans s'y délecter des visions de l'Abbé Blanès, et il ne va pas naviguer avec La Sanseverina sur quelque lac.

En tout cas, il n'a pas vu, bien qu'il soit passé par Clermont-Ferrand, Ma nuit chez Maud, d'Eric Rohmer. Que sait-il de Maud et des bains de mer ? Il ignore aussi le pays d'Astrée, dont il n'a pas pu voir la Carte du Tendre depuis le Puy de Dôme.

Pascal, malgré son expérience du vide, ne connaît pas l'amour, chantier de la caresse, et de la conversation de baisers.

Je pique le mot à La Fontaine. Je ne m'y pique pas.

Il ignorait la place Marius Pinel. Il ignorait, ou récusait, le troisième infini du son démultiplié dans le kiosque à partir d'un espace vide et limité, les cent actes divers possibles sur une place, dont le fondement est, peut-être, un vieux parapluie noir retourné.

Son seul avantage, c'est qu'en forçant à penser haut et large, il nous évite, par en haut, et par en bas, la cuve à serpents de maman. Mais c'est payer bien cher la perte du poème.

PASCAL PROTESTE

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Le Prince Charmant à Pascal : la perte du poème 16:04 dans Littérature

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.