accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Patrick Guallino »

mercredi, 6 décembre 2006

Patrick Guallino

Patrick Guallino ne broie pas que du noir. Il multiplie les couleurs, les formes et les matières. Ses oeuvres éclatent hors tous les carrés comme un feu de clefs des champs dans les quarante mille directions des jours à naître. En compagnie d'Anne, sa muse et poète des corps, il s'accorde ciel de toute lumière. Depuis son atelier, il crée des cornes, des licornes d'abondance, et même moi quand je m'annonce par ses doigts.

Il fait faces multiples des choses. Ses statues prodiguent les visages. Leurs trous ouvrent aux souffles leur densité. Elles dansent en flammes belles. Leur rire éclate au deuil nécessaire sans le nier. Patrick Guallino traverse et fait traverser les toiles au troupeau toujours abondant des éclats qui le peuplent comme un pays. Le tout presque en silence. Il est une source. Il ne commente guère. Il se retire à l'orée des formes. Il laisse devant lui ses oeuvres vives vivre leur aventure et leur jardin. Il constitue le monde où les intelligences de passage lancent leur rêve comme des lignes. Il dessine ainsi un pays d'Astrée où des bergères éclatent de désir au bord de rives en fleurs.

Si l'Astrée porte sa marque, c'est que les jours à naître sont sa forme Des personnages sous un astre font face. Des lignes courbes et droites s'élancent en toutes directions. Des tourbillons s'exaltent.

Patrick Guallino ne donne pas les clefs, et il n'enferme aucun trésor, comme les quarante voleurs, dans quelque grotte noire. Il offre carrément la liberté des yeux à qui désire voir, et vivre.

Camille Amadeus Colombetto | Voir l'article : Patrick Guallino 15:21 dans

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.