accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Comment ne pas tout pinéliser ? »

vendredi, 18 mai 2007

Comment ne pas tout pinéliser ?

Pinéliser est sans pourquoi.

Doit-on pourtant tout ?

Si non, comment s'imposer des limites ?

Pinéliser est si naturel à l'homme, ou à la femme, qu'une première pinélisation crée d'ordinaire curiosité de la suite.

C'est ainsi que Vincent Taillandier, après avoir pinélisé Juba au Soudan, n'a pu se retenir de pinéliser le mont Zeus à Naxos.

Michele Rosellini, après avoir participé à quelques pinélisations, exige continûment de la terre.

Randy Runyon, grand pinélisateur de l'Ohio et de Cabrespine, ne souhaite rien tant que pinéliser d'autres lieux.

Ne doutons pas que les innombrables pinélisateurs potentiels, et qui l'ignorent, si l'occasion leur en était donnée, un même désir les prendrait.

Des individus pourtant paraissent insensibles : quelques uns, visiblement, se contrôlent, avec stoïcisme, et goûtent la Pinelisatio interrupta; d'autres voilent leur désir pour mieux nous tartuffier; d'autres encore sont réfractaires, voire hostiles. C'est l'effet d'une pudeur, d'une impuissance de nature, voire d'un vice, ou d'une diablerie, qu'une saine pratique, sous la conduite d'un maître, ou un bel autodafé, corrigerait.

L'exception confirmant la règle, cependant, il est certain que l'homme est un animal pinélisateur.

Jamais, quoi qu'on dît, Grenouille ne pinélisa !

Quant aux anges, sans doute, sont-ils humains par cela même. Qui ne reconnaît une pinélisation dans l'Annonciation ? Tandis que Marie lit déjà en l'Evangile la prochaine couronne d'épines, Gabriel accompagne la projection vers elle du Sperma Dei, image de l'image de la projection de la terre, en tout lieu pur d'elle, de la Place Marius Pinel.

Dieu, lui-même, ne pinélisa pas. Créant le monde, il laissa à l'homme la tâche et la libeté de le pinéliser. C'est là son plan, le sens entier de l'Histoire, ce que la Bible assure en plusieurs de ses pages. Nous le montrerons en d'autres articles.

Pinéliser est un bonheur. C'est l'acte du don du sens.

Le pinélisateur fait de la Place Pinel, fixe apparemment, et totale, un signifiant errant, intimement innombrable, et cela malgré elle. Elle devient parole en avant, risque splendide, et pourtant pauvre, rythme nombreux. Elle accueille dès lors le sens qu'elle multiplie par échange et division. On en parle, et elle parle, car elle se passe et se produit. Cette expansion légère, d'une inventive répétition, sans redite, mais non sans rite, et toujours fraîche, est le bonheur.

On en a soif.

Le risque est de tout pinéliser.

Le risque est d'acter partout, toujours, systématiquement, jusqu'à épuisement des terres vierges, en petits groupes, selon la commmunion ludique des paroles, en répandant quelques parcelles de la terre de la place Marius Pinel, comme il advint, en Chine, au Mexique, à Nantes, en Belgique, en Espagne, en Sicile, en Grèce, au Soudan, dans le Gers, à Nantes, à Rome, dans le détroit du Northumberland, et en force autres lieux....

Or, il faut au pinélisateur de la virginité, beaucoup.

Il en faut aux sens.

Si tout est pinélisé, rien n'est pinélisable.

C'est l'effroi vide.

Le désir meurt. L'Histoire est close.

Comment se retenir ?

Le taire est notre essai, avec la terre, justement.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Comment ne pas tout pinéliser ? 8:53 dans Place Pinel

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.