accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Que reste-t-il des pinélisations ? »

jeudi, 3 avril 2008

Que reste-t-il des pinélisations ?

En divers points du monde, la terre de la place Marius Pinel a été déposée.

La Chine, le Canada, les Etats-Unis, le Mexique, la Turquie, le Soudan, l'Espagne, l'Egypte, le Portugal, l'Italie, l'Irlande, la Croatie, le Vatican, l'Angleterre, la Belgique, la France ont eu leurs parts.

Mais que demeure-t-il dans les dunes de Ming Feng de la terre que nous y avons enfouie ? Les voûtes de la Citerne antique d'Istambul n'ont-elles pas digéré notre don ? La Seine a-t-elle emporté toute la poussière que Marie de Marcillac et moi y avons jetée ? La ronde des pasteurs à Palerme a dû laisser peu de traces. L'Atlantique a lavé les plages de l'île du Prince Edouard. Juba a subi tant de vents que la terre de la place Marius Pinel est dispersée.

Revenant sur les lieux des pinélisations, on constate l'effacement. Aucun monument. Aucun culte. Fidèles et reliques sont abolis. Le Musée des Ames du Purgatoire, que nous avons pinélisé voici deux ans, lorsque nous y revenons, nous paraît vierge. Le Vatican est aussi éclatant que si nous ne l'avions jamais pinélisé. Il y a fort à parier que l'oeil ne verrait rien au mont Zeus, pourtant atteint au printemps 2007.

La pinélisation est une activité sans marque. Elle ignore l'excrément durable. Elle n'a pas la prétention du land art.

Elle pose un peu de terre, visible à peine quelques heures, puis envolé ou confondu. Les pinélisateurs, plus tard, ont parfois peine à retrouver l'emplacement.

L'effacement est leur certitude.

Nous creusons le monde, et nous, par des retraits concertés de signes pauvres dont nous le bénissons.

Quand nous avons eu chanté le nom de Marius Pinel dans la gueule du monstre de Bormarzo, ce monstre est redevenu vierge, mais nous le portons, comme il nous porte, et nous enfantons d'autres monstres où chanter dans le sommeil de nos raisons.

L'enfance naît du trou.

Il nous reste un évangéliaire avec ses récits de miracles.

La pinélisation est une communion de désir en actes divers sur la terre.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Que reste-t-il des pinélisations ? 21:42 dans Place Pinel

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.