accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Pinéliser le mariage »

jeudi, 1 mai 2008

Pinéliser le mariage

Soit l'île de Cap Clear à l'extrême sud de la côte ouest de l'Irlande.

Soient, dans cette île, deux pierres dressées dont l'une est équipée d'un trou la traversant.

Soit la vox populi locale appelant ces pierres les Marriage stones et racontant que des fiancés, pour se marier, gagnent à joindre leurs mains par le trou.

Soit la terre de la place Pinel, entre mes mains, passant par Cap Clear Island.

Une pinélisation est possible.

Cette pinélisation eut lieu.

Un peu de la terre de la place Pinel, recueillie par mes soins sur le côté Sud-Ouest de ladite place, près de la mine récemment bouchée par les forces municipales, fut déposée en pleine lumière dans le trou au mois d'avril 2008 .

Cette terre n'obstrua pas.

On vit, outre le paysage, que le trou rend manifeste de part et d'autre de la pierre, tel le Vatican solitaire par la vertu d'une serrure en l'Aventin à Rome, un peu de terre sur la pierre dans la lumière.

Le sens de cet acte échappe. La vision en échappe d'ailleurs de part et d'autre de la pierre. La lumière traverse. Une main peut passer. Le paysage est offert doublement aux yeux qui considèrent.

Ce trou n'a pas de sens. Comme on peut poser l'oeil d'un côté ou de l'autre, il propose le tour et toujours du paysage. Il propose aussi le manque de trou dans la pierre voisine et sa solitude de trou dans une pierre qui pourrait en comporter plusieurs. Ce trou fait voir à l'infini, retourne, et interroge.

La voix du peuple a décidé que les mains d'un homme et d'une femme passées par lui feraient mariage. Mais en quel sens, est-il véritable que cette voix est la voix de Dieu ?

La Fontaine, en une fable, le demande.

La légende bloque le vide. Le mariage construit une histoire contre l'évidence du trou.

A moins d'en rire, de jouer par exemple et retour, divum et vidum d'un seul tour.

.

La terre de la place Pinel libère le trou du poids pensif de la légende qui le métamorphose en conduite. Elle chasse le con du con.

Légère, et prompte à disparaître aux vents et sous la pluie, elle dissipe l'effet de sens. Elle met cap au clair.

Elle est poème.

Elle est caresse.

Elle invite autour du trou la danse allègre.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Pinéliser le mariage 21:23 dans Place Pinel

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.