accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Les mégalithes, des pierres pour aujourd'hui »

mardi, 3 juin 2008

Les mégalithes, des pierres pour aujourd'hui

On appelle mégalithes de grosses pierres dressées et organisées par l'homme à des époques généralement pensées comme lointaines. Il s'en rencontre un peu partout au monde, mais pas de manière uniforme.

En France, la Bretagne, l'Aveyron, le Quercy sont fameux par leurs mégalithes. Il abondent en Cévennes, en Vendée, en Touraine, dans les Pyrénées... Les archéologues les étudient. Les promeneurs les visitent. Certains poètes, au moins depuis Victor Hugo, en font jaillir, comme d'une bouche d'ombre, leurs oeuvres.

Des mégalithes, on peut tenter d'avoir une approche scientifique. Cette approche est nécessaire. Elle est difficile, tant le légendaire environne, et tant manquent les documents. L'archéologie a néamoins permis de poser les éléments d'une chronologie, d'écarter des hypothèses, de définir certaines fonctions.

Mais ces pierres se dressent face à nous dans le présent où nous sommes vivants. Pouvons-nous les employer à notre aventure de sujets dans le monde ? Avons-nous intérêt à jeter parfois notre pensée aux mégalithes et à la sentir rebondir ? Que pouvons-nous apprendre de notre rencontre avec ces blocs dispersés dans les paysages, dont des vestiges d'organisation demeurent, et dont la présence nous attire ?

Que nous retourne leur vieille présence rugueuse quand nous nous mettons en face ?

Je ne prétends pas inviter aux manifestations néodruidiques qui fleurissent un peu partout, et qui permettent, avec un peu d'ésotérisme de bazar, le financement de quelques individus, et l'extase provisoire de quelques autres. Il ne s'agit pas pour moi d'inviter à se mettre en rond autour des pierres, d'y danser plus ou moins nus, d'y aboucher son ventre ou ses mains, et de croire à d'improbables ondes... On flaire trop là le frelat.

Ces pierres n'ont rien à nous dire, mais nous pouvons entendre en nous notre vie de sujets au monde quand elle rencontre leurs dispositifs. Elles nous offrent un champ pour la réflexion divergente. De ce point de vue, qui est d'action, et sans cette intention de la part de leurs constructeurs, elles offent occasion de résistance à l'uniforme mou fusionnel, bruyant et sympathique où nous englue volontiers, dans nos pays, l'étalement culturel.

Ces pierres ne disent rien, mais elles offrent une force d'éclat à la contradiction.

Leur vieille parole, réellement non déchiffrée, lance, si nous le voulons, notre parole.

Comment rencontrer les Mégalithes ? Comment vivre cette rencontre ? Comment inventer, sans nier les leçons de l'archéologie, mais sans s'y tenir, une position de sujet en dialogue ? Comment rendre, en somme, ces pierres, pour nous, politiques ?

Comment tenter de penser enfin la fréquentation nouvelle des mégalithes aujourd'hui, et même le goût renouvelé, un peu partout en Europe, pour leur édification ?

Voilà quelques questions que nous souleverons cheminement Cambert, à La Maison des Chômeurs de La Reynerie, à Toulouse, jeudi 12 juin, vers midi, avant de partager les nourritures savoureuses.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Les mégalithes, des pierres pour aujourd'hui 9:42 dans Archéologie

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.