accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Son nombril »

mercredi, 6 août 2008

Son nombril

Il fuyait son nombril comme son ombre. Mais comment faire ?

Son nombril collait à sa peau. Son ombre suivait ses pas. Toute négation était impossible.

Si par bonheur extrême, il les semait, de bonnes âmes les lui rapportaient, et, bien souvent, multipliés... Par politesse, il devait remercier : Merci, merci de m'avoir rapporté mon nombril. Quel bonheur d'avoir, grâce à vos soins, récupéré mon ombre ! . Et il donnait des récompenses. Il payait cher. Les Saint Bernard étaient contents.

Quant il tentait de s'expliquer, on lui disait qu'il mettait son nombril en gloire, Il faisait trop pour lui. Il étalait excessivement ses ombres. Il s'exagérait. Mais on le comprenait. On était tous pareils. On ne comptait pas pour son nombril. Le nombril était la raison du monde.

Il invoquait l'oubli. Il tentait de piéger son ombre dans les choses, ou de laisser son nombril en obole dans la bouche d'un dieu. Les choses, ni les dieux n'étaient pas si bêtes... Son nombril lui revenait comme une balle d'un mur. Les choses suaient vers lui son ombre

Et lui, il fuyait. Mais son nombril était immonde. Son ombre était un démon. Le temps passait sans les user.

Il s'enfouissait parfois dans la langue, seul lieu, selon lui, où il fût libre.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Son nombril 19:42 dans Il

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.