accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Une lettre de Buren »

dimanche, 30 novembre 2008

Une lettre de Buren

Vendredi midi, je déjeunais à la Baboulade. Rosemonde est apparue.

Rosemonde dirige l'innovation à la Mairie. Rosemonde est ronde. Rosemonde est blonde. Rosemonde a de grosses lèvres fardées de rouge. Je connais Rosemonde depuis plus de dix ans. J'ai suivi de loin son ascension politique.

Bonjour, Rosemonde. Heureux de te voir, Rosemonde. Tout va bien pour toi, Rosemonde ? Et ton compagnon, Rosemonde, où en est-il ? Le compagnon de Rosemonde est le poète François Pastis.

François Pastis est de toutes les Rencontres de poésie. Il achète depuis trente ans tous les livres des poètes qu'il rencontre. Depuis trente ans il serre les mains poétiques qu'il faut. Il a dit à tous les artistes qu'il a croisés le bien qu'il pense de leur oeuvre. Et il a fait des poèmes. Il a fait aussi des photos. Il a fait également des dessins de petits personnages. François Pastis est lourd, gentil, pénible, bien intentionné, vaniteux, serviable, intriguant. Chacun s'accorde. On rit de ses vers quand il n'est pas là. On le méprise, mais on le loue. François Pastis monte. Il monte de plus en plus. Ses livres sont publiés. Il est officiel. On l'invite. On le craint. Sa femme règne. Il règne par elle. Ils règnent ensemble. Je les connais. Ils me connaissent. Nous nous flattons. Tout va bien.

-Rosemonde, ma chère Rosemonde il faudra que nous dînions ensemble. Et François ? Il réusit de mieux en mieux...

-Il a fait une lecture magnifique à Montauban devant Buren. Avant hier, il a reçu une lettre de Buren. Une lettre comme on rêve tous les jours d'en recevoir.

Je me récriais. J'admirais. Je pouffais. J'applaudissais des yeux. Une lettre de Buren.

Rosemonde était venue de sa table à ma table pour me dire que François Pastis avait reçu une lettre de Buren. Elle la brandissait, cette invisible devant mon assiette. Une lettre de Buren. Je sentais les colonnes. Je sentais les bandes. Je devais admirer. J'admirais. Une lettre de Buren. Mais pourquoi à François Pastis ? Quel intérêt visait Buren ? Rosemonde ? Une subvention de ses amis politiques ? Un jeu infini de renvois ?

Je me réjouissais de la joie de Rosemonde affichant Pastis en gloire. Je partageais son enthousiasme. Une lettre de Buren. Elle me dit devoir rejoindre son attaché. Je la félicitais encore. Un attaché. Une lettre de Buren.

Samedi, se soutenait une Thèse sur les lettres de Vincent Voiture.

Un grand universitaire souligna que le duc d'Arpajon, alors qu'il ne l'était pas encore, avait tenu à recevoir des lettres de Voiture. Cela le posait comme savant, homme moderne, ce duc, de recevoir une lettre du chef alors répertorié des Modernes. On l'imagine brandir sa lettre : j'ai reçu une lettre de Voiture. Vous vous rendez compte : une lettre de Voiture.

Et la femme, ou la maîtresse du futur duc: Il a reçu une lettre de Voiture, mon futur duc chéri..

Et le grand universitaire de s'extasier de son savoir. Et nous du sien. Et le XVIIème siècle, quel siècle ! Un certain Bury souligna que la littérature désormais était morte. Les conditions de sa production avaient disparu. Il fallait méditer le XVIIème siècle.

Bury n'avait pas entendu parler de la lettre de Buren.

Bury savait tout, mais ignorait Rosemonde.

Et Rosemonde ignorait Bury, mais connaissait Buren, et elle ne savait rien du duc d'Arpajon, qui n'a pas demandé à écouter les poèmes de Pastis.

Rosemonde dirige l'Innovation à la Mairie, et l'Université fait mémoire. Je n'ai pas reçu de lettre de Buren. Je ne suis pas le duc d'Arpajon. J'écris au vol candide de l'être.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Une lettre de Buren 9:42 dans Coïncidences

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.