accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Lisant lire l'huile »

mercredi, 26 novembre 2008

Lisant lire l'huile

Lisant lire l'Huile, il se mettait à l'aise.

Le silence n'était pas rompu. Le ciel restait par dessus l'émoi si vide, si plein de lettres qu'il aimait. Le texte devenait la terre où il s'enfouissait.

Oui, l'Huile était à lui. Qu'elle fût liquide ou qu'il fût texte, c'était sa mêlée de sexes et de mots. Il jouissait au commentaire d'être infini et de se taire.

Il vieillissait là, dans ce lent délire de revenir aux mots. Son visage se pénétrait. Ses yeux étaient un ciel toujours plus loin de Dieu.

Quelle Lise aurait eu pour lui le corps absorbant de l'Huile ? Quelle Lise, ou quelle Rose, l'aurait employé si profondément ? Il se plaisait de n'être rien aux lignes qu'un indice, une marque légère qui les lançait pourtant, l'air de rien, du profond.

Toute Lise, ou toute Rose l'eût voulu lourdement de chair. Il s'effaçait en lisant l'Huile.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Lisant lire l'huile 8:16 dans Il

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.