accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Dialogue franco américain sur La Fontaine »

vendredi, 12 décembre 2008

Dialogue franco américain sur La Fontaine

Un moment du Chantier La Fontaine, que mène l' Astrée.

Considération sur les fables 1. 11 et 1.12 par Randy Runyon :

Il y a deux états dans chacune de ces deux fables et ces deux états se correspondent. Dans L’Homme et son image l’état n° 1 c’est quand l’Homme voit des reflets de son visage partout mais réussit à les éviter (parce qu’il ne veut pas voir la preuve qu’il n’est pas aussi beau qu’il croit) en se réfugiant dans les lieux les plus cachés qu’il peut s’imaginer. Il a quitté la cour pour le désert--la campagne, comme l’illustration de Chauveau l’indique. Mais là, l’état n° 2 commence: il trouve le Canal qui est si beau qu’il ne le peut quitter, ce qui l’oblige à regarder son reflet. Il est enfin attrapé pas son reflet et donc par la réalisation qu’il n’est pas si beau qu’il croit. Dans Le Dragon à plusieurs têtes et le Dragon à plusieurs queues, le Chiaoux voit d’abord le Dragon à plusieurs têtes, mais découvre qu’en le regardant il a la peur sans le mal parce que les têtes multiples empêchent le Dragon de l’atteindre. Il peut l’éviter, comme l’Homme peut éviter les reflets multiples (qui sont, paraît-il, des reflets de sa tête: donc, plusieurs têtes). Voilà l’état no. 1. Dans l’état no. 2, le Chiaoux est confronté par un Dragon qui peut bien l’atteindre. Ce Dragon n’a qu’une seule tête, comme le canal qui--par contraste avec la multiplicité de miroirs (“Miroirs dans les logis, moirs ches les Marchands, / Miroirs aux poches des Galands, / Miroirs aux ceintures des femmes”)--ne donne qu’un seul reflet de la tête de l’Homme. Mais ce reflet unitaire, comme la tête unitaire du deuxième dragon, est efficace.

Réponse d'Yves Le Pestipon :

Il y a bien, en effet, deux systèmes d'images successifs dans chacune des deux fables. Le premier est sans efficace. Le second est efficace. La fable, justement, relève du second système d'images. La fable se veut - et est probablement - efficace.

Ton observation très juste colle exactement à la réflexion sur le pouvoir bienveillant qui se mène depuis la Besace : comment un pouvoir bienveillant peut-il être efficace (c'est-à-dire faire passer des gens d'un état défavorable pour eux à un état favorable pour eux.)

La réponse - au moins désirée - se trouve du côté de la fable, qui est aussi bienveillante que Jupiter, aussi bienveillante que l'Hirondelle qui vise à faire que nous ne soyons pas esclaves retenus, aussi bienveillante que le Rat qui vise à nous donner du plaisir que la crainte ne peut pas corrompre, aussi bienveillante que le Livre des Maximes qui cherche à nous débarasser, par la réflexion, de notre amour-propre.

De L'homme et son image aux deux Dragons s'organise un progrès décisif. Il n'y a d'efficacité possible (essentiellement douce) que par un système d'image qui séduit. D'abord par la beauté, ensuite par l'étrange. La fable n'est pas seulement belle, comme le Livre des Maxilmes, ou le Canal, elle est étrange : Dragon à une seule tête et à plusieurs queues... Et cette étrangeté entraîne une beauté paradoxale. Se souvenir que la grâce, pour La Fontaine, est plus belle encore que la beauté.

Il est merveilleux que le récit des affreux dragons succède à la vision de la beauté, et lui donne sens. La grâce (en toutes sortes de sens, ce mot) du récit du Chioux vaut largement l'inerte Canal. La parole en son mouvement surpasse le miroir.

La Fontaine, au milieu du livre I, aborde cette question centrale pour le XVIIème siècle : comment une image peut-elle être efficace ? Il signale la beauté efficace. A mon avis, ses fables (et toute son oeuvre ) proposeront les "grâces efficaces".

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Dialogue franco américain sur La Fontaine 20:35 dans La Fontaine

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.