accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Faut-il le ciel par dessus le toi ? »

lundi, 29 décembre 2008

Faut-il le ciel par dessus le toi ?

Pour dire toi, il faut le ciel. Telle est ma thèse.

Le jour où le poète Paul Verlaine écrivit Le ciel est par dessus le toit, il fut heureusement victime de la langue française. Cet accident mérite d'être signalé. Le poème fonctionne par accidents de langue. Le poète est merveilleusement dépassé par les mots.

En somme, par goût des choses, et dans l'espoir de la soustraction, Paul Verlaine fit une faute d'orthographe, d'où s'en suivent les autres vers de son texte, mais il ne la corrigea pas, laissant secrète l'écoute évidente : le ciel est par dessus le toi.

Cela est beaucoup plus vrai.

Pour dire toi, ne faut-il pas le ciel ?

Le ciel, au demeurant, peut être l'enfer bien sombre et bien profond. Qu'on retourne le ciel en enfer, ou l'enfer en ciel, importe peu au dire toi.

La tête de l'autre ne suffit pas. Pas même le visage. Car, pour qu'il y ait visage, il faut du ciel, ou de l'enfer. Il faut un éclairage et un immense espace. Dans une boîte de conserve, on ne peut pas dire toi. Ou, peut être, faut-il avoir le souvenir du ciel, par la musique ou les poèmes, comme il advint dans des camps de prisonniers.

Le ciel est par dessus le toi comme sa chance.

J'allais sous le ciel, Muse, et j'étais ton féal.

Parole d'Arthur Rimbaud.

Les mots du poète sont plus vrais que la vérité. Ils s'écoutent dans l'impatience d'un tutoiement qui procède d'un ciel.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Faut-il le ciel par dessus le toi ? 22:48 dans Théologie

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.