accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Philippe Vercellotti et l'incarnation de l'anagramme »

vendredi, 30 janvier 2009

Philippe Vercellotti et l'incarnation de l'anagramme

Philippe Vercellotti incarne l'anagramme.

Victor Letel, depuis longtemps, le redouble et l'accompagne. Tel n'est pourtant pas, ces jours-ci, le point principal.

Il faudra se rendre à l'exposition du G 8, à Toulouse, dès mardi 3 février, pour considérer.

Cette exposition se tiendra à l'Espace Saint Jérôme. La protection de ce Saint, tant représenté sur des toiles italiennes, et traducteur de la Bible en latin, n'étonne pas. L'anagramme chez Vercellotti est autant jeu d'images que de lettres. Bien et mal entendu, toute anagramme au monde est une traduction, qui retourne spectaculairement, et montre. C'est en somme, et par soustraction d'évidence, le travail de la langue, quand elle s'écrit.

L'Astrée depuis quelque temps a signalé, et un peu commenté, la splendide entreprise picturo-anagrammatique actuelle de Philippe Vercellotti.

Ses lecteurs savent que Le Secret de la boutique aux vapeurs, titre d'une de ses oeuvres importantes, est également une formule qui se déploie en anagrammes successives. En voici quelques unes : Du bleue que trouva Paracelse existe, Car la quête du bleu ouvre six étapes, D'épiques tableaux au Louvre secret, Avec pate d'or et aux liqueurs bleues...

Philippe Vercelotti a entrepris de peindre la série des tableaux des excellentes anagrammes possibles. Ainsi se déploiera, un jour, à l'initiative des lettres, le spectacle considérable des images. Sans doute ne les verra-t-on jamais ensemble. L'entreprise pourrait clore par la mort du peintre, sa lassitude, l'apparition d'un projet plus remarquable, ou une dictature anagrammaphobique.

L'idée, du moins, aura existé...

Le premier de ces tableaux est parti en Allemagne.

Deux autres vont paraître à l'Espace Saint Jerôme rue du Lieutenant Pelissier à Toulouse, dès le 3 février, vers 18 heures. L'événement se mérite.

Exposition du G 8, rue du Lieutenant Pélissier, Toulouse; Françoise Alric, Elisabeth Aragon, Alain Casado, Darius Lafon, Pédron Jean-Louis Rouget, Bernard Ryon et Philippe Vercellotti.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Philippe Vercellotti et l'incarnation de l'anagramme 8:27 dans De pictura , Philippe Vercellotti

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.