accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Philosophie de l'Assiétadou »

dimanche, 1 février 2009

Philosophie de l'Assiétadou

Dans des murs de pierres sèches, au bord des vignes, s'offrent parfois des assiétadous.

Leur rencontre est une aubaine pour le marcheur, volontiers philosophe.

Il considère le retrait formé dans le mur de pierres. Il apprécie l'horizontale jamais parfaite qui peut accueillir son derrière. Il médite de s'installer. Il s'installe. Voilà le paysage devant lui. La vigne tout en rangs avec ses longs sarments, les amandiers au loin, une capitelle, la ligne des montagnes, le ciel...

Le promeneur se pose. Il aime le contact de son dos avec les pierres acccueillantes et l'offre du pays qu'il voit. Il est un poème en acte, et sans parole, à son silence. Pourquoi parler ? L'assiétadou est pour l'homme une conque commode où rencontrer les horizons.

Ses bâtisseurs ont reconnu la gloire des murs. Ils ont pensé leur force pour qu'ils abritent et créent des fertilités sans trouble. Ils ont médité l'ordre des pierres pour le vin.

Les murs, cependant, sont violents. Les murs coupent, taillent, bloquent. Ils dressent face au rêve leur hauteur de contradictions. Il fallait donc les creuser pour le repos. Il fallait y installer un lieu d'où bien considérer les vignes.

L'assiétadou creuse une douceur dans la rudesse utile. Il est un manque concerté pour l'accueil en soi des infinis. Il propose au réel une philosophie de ce que peut le corps.

Supplément à cet article...

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Philosophie de l'Assiétadou 9:30 dans Méthodes

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.