accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Esprit français es-tu là ? »

jeudi, 19 mars 2009

Esprit français es-tu là ?

Un ministre de l'Education nationale pose la question : Esprit français, es-tu là ?

Ce ministre fait don d'un voyant à la France : lui.

Est-ce de l'esprit français ?

Sans esprit, sa question est sotte. Si cet esprit n'est d'un français, et n'est français, le parti de l'étranger est au pouvoir...

Heureusement, l'esprit français est en Xavier Darcos.

Il pose cette question, donc il est l'esprit français.

D'autres gens, bien entendu, ne sont pas l'esprit français. Aux yeux du spécialiste du sentiment de la mort chez Ovide, leurs activités prouvent qu'ils ne sont pas sa résidence. Où est cet esprit ? Pas chez eux. Voilà qui est triste.

C'est triste car ces gens sans esprit français devraient en avoir. Ne sont-ils pas, en principe, pleins d'esprit, puisque gens de savoir, et que leur Ministre les admire. S'ils manquent d'esprit français, c'est qu'ils ont trahi. Ils déçoivent l'homme de l'esprit français.

Heureusement, celui-ci médite. Il est un sage. Il se rappelle, sans doute, avec La Fontaine, qu'un sot plein de savoir est plus sot qu'un autre homme. Il tend, quant à lui, à penser tristement que les sots du jour sont des traîtres. Ne devraient-ils pas penser, quasi comme lui ?

Entre français, faisons preuve d'esprit français. Encore si nous étions anglais, allemands, tous gens qui ne placent pas haut les valeurs de l'esprit... Mais nous sommes fils de Montaigne. Nous devrions pratiquer l'art de conférer.

Plus d'affrontements politiques. Plus de blogs râleurs. Plus d'attaques contre le Président de la République. Nous devrions, selon la formule de Marc Fumaroli, faire régner partout la Diplomatie de l'esprit. Ne régnait-elle pas au XVIIème siècle, selon cet académicien ? Jamais, en ces temps là, de Frondes. Pas de Dragonnades dans les Cévennes. Quel délice de parler entre personnes d'esprit français dans les salons ! Cet heureux temps n'est plus. Tout a changé de face, depuis que sur ces bords les Dieux ont envoyé les enragés de l'Université...

A quoi sert la littérature ? Monsieur Darcos a la réponse. Elle propose des jolies formules, une rhétorique, pour éviter le combat politique. L'art de conférer devient un art pour faire con. C'est un peu triste pour Montaigne.

Quand certains bons esprits universitaires réduisent la parole à la rhétorique, ils fournissent à cet homme d'action, une arme.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Esprit français es-tu là ? 20:24 dans L'époque

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.