accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Pierre Décor »

mardi, 31 mars 2009

Pierre Décor

Un homme s'est appelé Pierre Décor. Il est mort. J'ai vu sa tombe. Je ne sais presque rien de lui. Il est mort en 1913. Il avait quatre vingt quatre ans.

Sa tombe est à Saint Jean du Trou, dans la vallée d'un ruisseau qui s'appelle l'Eglise.

C'est dans le Minervois. Il y a partout des pierres.

Voilà pour le paysage.

Comment Pierre Décor a-t-il habité son nom ?

Désormais, il habite, lui ou ses restes, sous l'incription qui me le montre. Je passe. Je le lis. Ce nom m'étonne.

Etonnait-il Pierre Décor ?

Maintenant qu'il est sous les pierres, au Trou, demeure pour moi ce nom que j'ai photographié dans le soleil de cet hiver.

J'ignore comment le corps de Pierre a porté ce nom.

Tous les noms se portent, et portent. On les habite. Ils nous habitent. Ils sont à nous, nous sommes à eux. Nous les entendons souvent pendant notre vie. On nous entend par eux.

Je l'ai encore constaté voici quelques jours : un critique littéraire au nom prestigieux, dans son ordre, est venu dire quelques platitudes à un public. On l'a écouté à cause de son nom. Les mots qu'il disait prenaient corps dans l'effet de son nom. Le corps de l'homme suivait sa métaphore. Il en était le décor mouvant.

Personne n'a jamais célébré Pierre Décor.

Pierre Décor a marché avec ce nom sur lui, comme un fagot de branches, ou comme un chapeau, ou une verrue, ou un sourire. Très jeune, on l'a appelé Pierre Décor. Il s'est habitué à venir à ce nom. Des femmes l'ont dit Pierre Décor. Le curé, lorsqu'il est mort, l'a enterré Pierre Décor. Plusieurs fois, à l'appel de ce nom Pierre Décor a dû dire : Présent. C'est bien moi. Ou bien il a eu peur.

Et il est apparu dans des paysages.

C'est Pierre Décor. On le connaît.

A-t-il entendu son nom comme je l'entends ? Ce nom lui fut-il une grâce ou une peine ? L'a-t-il cultivé comme une vigne, en tirant vin nouveau chaque année, en s'installant parfois dans un assietadou pour le considérer ? J'aimerais que Pierre Décor ait fait de son nom un poème.

Je ne désire certes pas qu'il ait fait quelques vers avec son nom. Je désire qu'il l'ait fait corps et âme, dans la lumière violente et dans sa bouche tendre. Je désire qu'il ait su ne pas être autre que Pierre Décor, mais entièrement Pierre Décor, et plus subtilement qu'aucune oreille ne l'entendra. Je désire que ce nom fût sa source, son puits, son toit, sa marche, son secret et sa gloire.

Sur l'eau vive de l'Eglise, je voudrais être le petit pont qui mène au cimetière où Pierre Décor repose. Saint Jean du Trou serait mon pays.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Pierre Décor 18:49 dans Tombeaux

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.