accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Chantier d'excuses »

lundi, 20 avril 2009

Chantier d'excuses

On a connu le temps du sexe, voilà celui où l'on s'excuse.

S'excuser est la nouvelle loi.

C'est heureusement tâche infinie. Comment finir de s'excuser quand la faute est innombrable, interminable, toujours recommencée ? Nous sommes en action pour des siècles.

Excusons-nous d'abord pour le sexe. Nous rejoindrons une splendide tradition : Eve ne s'est pas excusée, mais, depuis l'aube des temps, nous sommes invités à nous excuser pour elle. Continuons.

Excusons nous pour Caïn, pour David, pour Darius, pour Cicéron, pour Néron, pour Charles Quint, pour Jean Racine, pour La Voisin, pour Messaline, pour Louis-Ferdinand Céline, pour Torquemada, pour tous les mauvais poètes, et pour Nicolas Sarkozy.

Excusons-nous pour les fautes de nos voisins de palier, pour les paresses de nos collègues, pour la mesquinerie de nos enfants, de nos chiens, de nos chats, des Inspecteurs généraux, des taggeurs du quartier, des marchands de cuisines intégrées, des prêtres, des écrivains innombrables, des avares, des juifs, des antijuifs, des gens.

Excusons-nous jour et nuit face aux étoiles et face aux fleurs. Larguons nos bordées d'excuses devant la mer, au fond des gouffres, sur les volcans, et dans toutes les oreilles des bois, des marécages, des villes énormes. Excusons nous dans les mégaphones, sur les ondes et dans les souterrains. Projetons au ciel des fusées d'excuses. Sculptons chaque grain de sable avec des mea culpa. Peignons en sur les zèbres et les alligators. Tatouons les baobabs.

Et si quelqu'un refuse nos excuses, excusons nous plus fort. Il n'est pas de refus d'excuses qui tienne. Bombardons les récalcitrants ! Sulfatons les ! Creusons leur de grands trous à l'âme et au corps ! Souillons leurs sols, leurs chairs et leurs silences de nos excuses innombrables.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Chantier d'excuses 11:52 dans L'époque

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.