accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Par devant par derrière dans le Cérémonial »

lundi, 25 mai 2009

Par devant par derrière dans le Cérémonial

Voici presque trente ans, à Nantes, rue d'Allonville, j'entrais dans un dépôt-vente.

Il y avait là tout le bric-à-brac ordinaire.

Dans un carton, je visitais de vieux livres, largement décomposés. Je repérais un Cérémonial selon le Rit Romain, du R. P. Le Vavasseur publié en 1878.

Je le feuilletais. Je n'en voyais guère l'importance. Mais une lettre en tomba, manuscrite, datée du 18 mars 1921 10h du soir, et rédigée sur un papier à en tête : Ecole Saint Stanislas, Nantes. D'abord, je n'ai pas pu la déchiffrer.

J'ai dérobé ce livre, en très piteux état, et la lettre.

Avec Xavier Liébard, dont je n'ai plus de nouvelles, sinon par google, j'en ai déchiffré le texte quelques heures plus tard. Le voici :

MMMM...

Vous avez gagné le loto à la Tombola générale de l'Ecole sus nommée. Vous ne savez pas quoi. Ca n'a pas d'importance par devant. Présentement je l'ignore un peu par derrière. Je le saurais bien par devant si je voulais regarder par derrière. J'ai l'intention par devant d'aller vous le dire par derrière dimanche prochain par devant à 6 h du soir par derrière. Il y a un chapelet par devant et un coussin par derrière.

Comme les lots sont lourds à porter par devant j'ai l'intention d'emmener par derrière mr Donatien par devant qui me suivra par derrière. Si cette invitation par devant ne vous plaît pas par derrière prévenez moi par devant sans me le dire par derrière. Là dessus, je vous salue par devant et je vous f. mon coup de pied par derrière.

Si vous voyez par devant Mr Briand remerciez de ma part sans lui demander par derrière le pourquoi. Je serai heureux de le voir devant dimanche soir pour manger par devant lui le derière de vôtre poulet.

Tout à vous par devant et par derrière

M Dubois (?).

Ce texte nous fascina.

A Nantes, dans l'Ecole Saint Stanislas, en 1921, un monsieur Dubois écrivait cette obscénité. Quelqu'un la glissait dans le Cérémonial du Père Le Vavasseur. Nous lisions. Nous pensions au surréalisme, à Jacques Vaché, suicidé, et qu'aimait André Breton. Nous décryptions l'homosexualité. Nous nous étonnions de la liberté de ton. On nous apprit qu'il existait alors une chanson, par devant, par derrière... J'ai enfouis ce livre dans ma bibliothèque. Parfois je l'ai relu. Je l'ai montré à des hôtes. J'ai déménagé. J'ai vécu. Je revenais souvent à la lettre, même en rêve.

Depuis cinq ans pourtant, le Cérémonial a disparu. Impossible de retrouver la lettre. J'ai cherché le Cérémonial parmi mes livres. L'avais-je prêté à quelqu'un ? Je ne m'en souvenais pas. Me l'avait-on volé ? Cela ne me paraissait pas impossible, tant mes meilleurs amis sont, je l'espère, voleurs comme moi.

Cette lettre m'avait rencontré par devant. Elle avait disparu par derrière. J'en enrageais par devant moi, mais je m'en réjouissais par derrière, tant il est vrai que le secret par devant doit être mis par derrière pour tenir exactement par devant le rôle qu'il tient par derrière. Cette lettre est un furet me disais-je. Elle est passée par ici. Elle repassera par là. Elle fut réelle. Elle est rêve. Je la désire. On ne perd que ce qui compte.

La lettre est revenue, hier soir, dans un moment de cave. Je jetais des débris. Je tentais de m'alléger. Le Cérémonial du R. P. Le Vavasseur était couvert par les Ruines de Bulla Regia et un manuel de Gestion. La lettre était en lui. Comment avais-je pu l'abandonner ? Et quand ? Quelle main de moi l'avait jetée dans ce bric-à-brac ?

J'ai relu les lignes manuscrites. J'ai exploré aussi le Cérémonial. Longtemps, la lettre seule m'avait intéressé, mais le Cérémonial me captive maintenant. Chaque détail des rites de l'Eglise y est expliqué. On y lit, par exemple, ceci :

Celui qui encense doit proportionner le nombre et la qualité des encensements à la qualité des objets et des personnes qu'il encense.

On encense de trois coups le Saint Sacrement, la croix de l'autel et une relique de la vraie Croix. Les autres reliques et les images des Saints sont encensées de deux coups.

L'Evêque est encensé de trois coups ; les Dignités et les Chanoines de deux coups ; les autres Prêtres d'un seul coup. L'Officiant est toujours encensé de trois coups s'il ne se trouve pas au choeur une personne qui soit plus digne que lui et doive être encensée de trois coups, suivant ce qui est dit ci-après, et alors il est encensé le premier, comme à l'ordinaire, mais seulement de deux coups. On encense aussi de deux coups le Supérieur de l'Eglise, s'il n'y a pas de chanoines.

Comment ne pas être catholique ? La règle libère ! Vivre est aisé quand on sait le nombre de coups, et pour qui !

Le Cérémonial traque l'ambiguïté. La lettre la multiplie. Mais le R. P. Le Vavasseur par devant est fort délicieux par derrière... On a des doutes sur Dubois.

La lettre ne serait pas venue à moi sans le Cérémonial. Je ne lirais pas le Cérémonial sans la lettre. Tel est l'esprit.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Par devant par derrière  dans le <i>Cérémonial</i> 20:27 dans Théologie

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.