accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« La Tamise, Pinel et les Pipes »

samedi, 22 août 2009

La Tamise, Pinel et les Pipes

A Londres, le Millenium Bridge fait passer des foules piétonnes et photographiantes. Là, on voit. On est est vu. Cela transporte.

Dans la Tamise, une barge affirme : I eat Rubbish. On la croit. On la photographie.

Les jolis corps sont innombrables.

Grant Mackie Macclean m'avait indiqué avoir trouvé des bouts de pipes en terre sous le Théâtre de Shakespeare, dans la boue que découvre la Tamise à marée basse.

Je désirais ces pipes.

Des corps passaient sur le Bridge. Des nuages passaient sur les corps. Je considérais la boue sous le Bridge. J'avais envie de cette boue.

Londres m'offrait maintes promenades. Il m'était possible d'aller vers Saint Paul's. Les boutiques étaient prometteuses. Je pouvais errer avec des dames, et de charmants adolescents toute la fin d'après-midi.

J'ai imposé la boue. Je tenais à la boue. Fallait absolument descendre sur la plage sous le Millenium Bridge et regarder parmi les cailloux noirâtres.

La force du désir, quand il est formulé, triomphe souvent des envies vagues. J'entraînai deux adolescents et une dame à franchir avec moi le parapet, à descendre l'espèce d'échelle, à s'aventurer dans la boue.

Sur le Millenium Bridge les passants étaient propres. Le paysage était admirable. Ils l'admiraient. Nous pateaugions.

Il y a dans les boues de Tamise, à Londres, tous sortes de débris d'humanité, pots, ferrailles, os, verre, longs tuyaux blancs de pipes en terre.

J'ai vite rencontré ces longs tuyaux.

Puis j'ai trouvé, dans deux trous, qui semblaient m'attendre, quatre fourneaux.

Les pipes en terre, dès le début du XVIIème se fumaient au bords de la Tamise. On les jetait au fleuve après usage. Elles sont innommbrables parmi les galets, les fragments de porcelaine, la boue et les poissons morts.

Un débris de poterie bleue trouvé par nous montre un palmier et une tête de giraffe.

J'ai recueilli mon léger trésor. Le passage était considérable au dessus de nous. Les gens se photographiaient à vif. Le ciel était immense au dessus de leurs appareils, et la barge mangeait sa part d'ordures.

Entre mes mains, Je tenais des choses contre les images. Je serrais les restes des vieux plaisirs jetés à l'eau. Je lançais mon rêve vers les tableaux de Teniers où l'on voit pareilles pipes en terre.

Montent de la boue, comme des oeillets, les vives images ! Il ne faut rien trier. Tout est à respirer.

La Tamise en français porte un nom admirable. Qui t'a mise en tel nom, fleuve boueux aux pipes nombreuses ? Tu ne tamises rien. Tu transportes tout, pipes et boue, barges et rêves, touristes photographieurs et cueilleurs avides, tes amis.

Tamise, merci.

Comment te remercier, Tamise ?

Je lançais dans ta boue et dans ton eau un peu de la terre de la place Marius Pinel à Toulouse. Des fragments de tes pipes iront dans cette place. Nous les enterrerons demain soir Sébastien Lespinasse et moi. Nous les perdrons. We want to loose them.

Depuis plusieurs semaines, Tamise, tu roules vers la mer la terre de la place Pinel. Tu la roules avec les ferrailles, les galets, les ordures, et d'autres pipes.

Tu m'as donné des débris de pipes en terre. Je t'ai donné un peu de la terre de Pinel.

Notre échange est recueilli.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : La Tamise, Pinel  et les Pipes 10:22 dans Place Pinel

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.