accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Giscard : l'anonyme et l'anémone »

jeudi, 24 septembre 2009

Giscard : l'anonyme et l'anémone

Pas de grande littérature sans point.

Giscard, cette semaine, parle au Point.

Il ne parle pas dans les pages Culture. Il n'aurait garde. La culture est la mort du grand art. Giscard parle dans les pages France.

Ses spécialistes, et, principalement moi, se sont précipités sur sa parole. Ils n'ont pas été déçus.

Non seulement il confirme la fictivité de La Princesse et le Président, ainsi que l'attaque contre les vieux Présidents auteurs de Mémoires, mais il révèle avoir voulu publier incognito. Il aurait, dit-il, proposé à son éditeur ce pseudo : Anne Eaux Nîmes.

L'éditeur, sans doute inquiet, a préféré voir Giscard signer sous son nom. Il a prétendu qu'on le débusquerait. Giscard s'est laissé faire. Il a signé Giscard. C'est ce que dit Giscard.

L'anonyme, en fait, s'est voilé sous son nom.

Qui débusquerait Giscard dans Giscard ?

Le nom réel est le dédale du secret. Giscard est plus subtil qu'Ulysse.

Embusquer anonyme sous Giscard est pervers et délicieux. Le révéler au Point est un coup de maître. Le paratexte fait apercevoir le pseudo sous le vrai nom, qui se montre masquable, et lieu de vérité, d'où peut jaillir le faux, et qui l'annule, tout en le laissant méditer. Tel est le roman, amour aventuré du divin vide.

Qu'on y songe.

Anne Aymone est le prénom de l'épouse de Giscard. Anne Aymone est l'épouse d'Anne Eaux Nîmes.

Mardi, lors d'un vernissage, alors que j'informais le pasteur Nizet des derniers développements de l'action giscardienne, il me demanda : Et Anne Aymone ?

Je crus malin de répondre qu'elle pesait peu face à Lady Di. Je soulignais le divin de la dame anglaise. Je me faisais quelque peu diable.

Giscard est beaucoup plus diable que moi. Il entrelace sous le masque, en le mettant au Point, l'Anonyme et l'Anémone. Il dit le prénom de sa femme dans l'effacement de son propre nom pour cause de littérature et de Lady Di. Quoi de plus délicat, et quoi de plus affreux ? Qui trompe-t-il ? Pour quelle vérité ?

Chirac pendant ce temps termine ses Mémoires. Lui qui a tant menti, comme tout le monde, reste attaché à la vérité. Il croit à l'Histoire et veut l'établir. Quel poids ! C'est un positiviste, et pas même, comme de Gaulle, un Commandeur. Giscard s'en moque. Il vit au frisson des lignes et des chairs.

Son roman est neuf car XVIIIème siècle, et sans Rousseau. Il est une fête galante, où la mort construit des étoiles. Son Pont de l'Alma est à Vénus, l'Alma mater, selon Lucrèce, dont les pieds multiplient les fleurs.

Giscard est un libertin. On lui couperait volontiers la tête, tant on lui préfère Vichy, un Général, Rastignac, un bonimenteur, et des écrivains perpétuellement cléricaux et mourants. Giscard est vif. Il est immortel car absolument ridicule. Il a la force de l'anomyme trempé dans l'anémome, comme dans une tasse de thé. Il baise en toutes lettres Diane, qui ne risque pas de le faire déchirer par ses chiens, puisqu'elle est morte. Il est assez cynique pour écrire.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Giscard : l'anonyme et l'anémone 21:38 dans Giscard

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.