accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Rencontre des Bouches 2009 »

lundi, 7 septembre 2009

Rencontre des Bouches 2009

C'était au début de l'été : la Rencontre des Bouches 2009. La Rencontre des Bouches est une rencontre des Bouches. Le nom est exact.

En ces Rencontres, tout de bouche joue, et débouche. Telle est la poésie, naturellement, culturellement, divinement, physiquement, et sans mentir.Les Rencontres des Bouches ne sont pas des promenades où l'on parle. Ce ne sont pas des poèmes qu'on lit sous l'arbre, ou même dans les arbres. Ce ne sont pas des gueletons. Ce ne sont pas des partouzes. Les Rencontres des Bouches sont sans illusions, sans subventions. On s'y méfie de la passion. C'est une comédie plutôt divine et en actes divers, d'où jaillissent des coïncidences.

Toute Rencontre des Bouches est une discipline nécessaire. On dresse savamment le hasard à parler. On travaille longtemps à l'envol des signes. Les méditations les plus enracinées font seules fleurir la folie jolie.

Déjà, je ne me souviens plus totalement. La Rencontre des Bouches 2009 a commencé sa marche dans l'oubli. Des pans de sa présence se sont effondrés. Des brouillards s'étendent sur des mots et sur des visages. Je me retourne, et des moments sous mes regards, deviennent du sel.

La Rencontre travaille pourtant en moi. Il y eu la pluie sur les tentes, et cette pluie me mouille. Il y a eu les éclairs au dessus des falaises tandis que les paroles franchissaient l'ombre, et je suis dans la peur d'une Marie. Il y a eu les algues sur la tête de Bruno Guittard, et le rire vibre. Il y a eu la Grotte rouge, les marches dures dans les galets, et j'ai soif. Il y eu la perte de la Cesse, le passage dans les épines, et l'écriture des lettres sur les rochers, et elles sont devant moi.

Sébastien Lespinasse avait voulu placer la Rencontre dans la pensée de l'erreur. L'erreur est fertile. L'erreur secrète l'existence. Pas de poème, peut-être, sans erreur nourricière. Nous avons marché des Bois-Bas à Minerve, de la Cesse au Brian, de la Grotte rouge aux dolmens du Causse, dans sa nécessité.

Bruno Riboulot a gravé ERER lettre à lettre dans les pierres. Il a gravé un premier E sur les falaises de la Cesse. Le premier R au bord de la rivière. Le second E fut inscrit devant la grotte d'Aldène. Le dernier R habite désormais le marbre blanc du Brian. Ces lettres sont dispersées. Il faudrait aussi longtemps pour les retrouver que celles que la précédente Rencontre avait fixées dans les montagnes de Fougax-et-Barrineuf. Elles s'effacent dejà en nous. Les photos de l'Astrée tentent de les maintenir vers des yeux. Ce texte les rappelle à notre bouche. La Rencontre s'abouche à notre mort. Les lettres d'ERER sur les pierres sont le visage de nos pas perdus.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Rencontre des Bouches 2009 22:03 dans Méthodes

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.