accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Une seule poubelle et toutes les questions 2 »

lundi, 28 septembre 2009

Une seule poubelle et toutes les questions 2

Second épisode.

Sous les Dépêches du midi, des Papes : Paul VI en grande tenue, bien raide, Paul VI au visage ravagé, Jean-Paul I, et tout un dossier intitulé la Mort du Pape. Avec cette mort, un cahier de géographie, à couverture bleue, consacré à la France, orné de nombreuses cartes postales sur lesquelles on peut lire Bon souvenir du Cap Ferrat ou J'ai écrit à la Révérende Mère ou Nous avons très beau temps, ou Catherine se joint à moi... Des croquis commentés : La mer attaque les côtes élevées et ronge le pied des falaises qui s'écroulent. On voit le Jura, on voit le Blé, on voit l'élevage des vaches et des moutons, on voit la Garonne, le Rhône, le Bassin parisien, et les Sources d'énergie... Cahier sans taches, ni ratures. Toutes les cartes postales sont collées bien droit.

Plus profond dans la poubelle, sous les Papes et la Géographie, d'autres dossiers... D'abord, le dossier rose Elections présidentielles 1974 ; les professions de foi des candidats, François Mitterand, Valéry Giscard d'Estaing, Jean Royer, Jean-Marie Le Pen, Alain Krivine, Arlette Laguillier..

Sébastien Lespinasse ne se souvenait pas de Jean Royer. Trop bébé alors... Je l'informe des seins nus exhibés face à lui lors d'un de ses meetings. Nostalgie... Et les bulletins de vote ! Nous avions le bulletin de vote Giscard 1974. Et de Mitterand. Et de Le Pen ! Le bulletin Giscard nous enchantait. Nous nous agitions autour de la poubelle : Giscard, Giscard. Nous, spécialistes du Passage, nous l'avions. Nous en votions d'enthousiasme parmi les ombres.

Elections municipales à Toulouse 1971, début des mandats de la famille Baudis. Slogan : Il faut débazerquer Toulouse !

Les expéditions lunaires. Des photos. Des articles de la Dépêche. Le tout collé sur du papier cartonné. Ils foncent vers la Lune. L'homme posera le pied sur la planète Mars en 1985. La Lune est grise.

Le dossier des OVNI.

Les élections présidentielles 1969. Le visage de Georges Pompidou. Des analyses sur la pensée d'Alain Poher.

La mort de Claude François. Numéro spécial d'Ici-Paris : La fin tragique d'une idôle.

Un dossier plein de tracts antiPompidou distribués à l'Université de Toulouse. Un appel des catholiques toulousains en faveur de François Mitterand, avec tous les noms d'universitaires soulignés à la main.

Et puis des journaux pour jeunes catholiques : Des Jem, surtout. Des éloges de la famille. Des photos de baptême, de communions. Et un grand dossier sur les OVNI, Mythes d'hier, réalités d'aujourd'hui... De cette poubelle, l'histoire du dernier tiers du vingtième siècle dégorgeait : Giscard, Claude François, les Papes, la Lune, La géographie de la France, la littérature apprise à l'école, et les vieilles images de familles chrétiennes...

Sébastien Lespinasse et moi, nous nous congratulions : une si belle poubelle ! Nous étions heureux, plus heureux, sans doute, qu'avec une femme. Nous tenions des documents, la possibilité de poèmes et d'expositions. Nous étions envahis d'enthousiasme et de questions. Nous parlions fort. Et ça dégorgeait. Toujours de nouvelles images, des textes, des dossiers...

Nous supposions que, dans la maison de cette poubelle, une personne était morte. Sans doute une femme. Nous imaginions que ses enfants ou, peut-être, son veuf avaient jeté ces dossiers. Nous avions le sentiment de fouiller un tombeau. Cela excite.

Il était vingt-trois heures trente. Nous avions étalé nos découvertes sur deux capots de voiture et sur le trottoir. Nous travaillions à trier les plus belles pièces. Soudain, une fenêtre, dans la maison qui nous faisait face, s'ouvrit. Une femme, assez vieille, apparut.

Mais qu'est-ce que vous faites ? Vous fouillez ma poubelle ?

Elle était seule à sa fenêtre, sans colère ni haine.

Je ne savais que dire. Cette femme pouvait avoir soixante dix ans. Notre morte était encore vivante. Comme ressuscitée, elle nous regardait déballer son tombeau. Tous les classeurs et tous les dossiers, c'était elle. Les Papes, Giscard, le OVNI, Claude François, c'était elle. Je ne savais que dire. Pas d'angoisse, mais un immense embarras. L'impossibilité de trouver quelque justification que ce fût, tant notre étal nous accablait. Comment justifier ce dépeçage ?

Sébastien Lespinasse parla : Oui, madame, vous le voyez.

Mais cela n'a aucun intérêt. Ce sont juste des cahiers de classe...

Mais, madame, pour nous, ce sont des documents pour l'Histoire de notre siècle.. Ce sont même des poèmes.

J'écoutais Sébastien Lespinasse dire assez exactement, et sans ironie, ce que nous faisions. J'admirais sa volonté de vérité et sa gravité. Mais la dame à la fenêtre, manifestement, ne comprenait pas.

Ce sont juste des cahiers.. Si j'avais su, j'aurais jeté tout ça plus tard. Un peu plus tard...

Mais madame, pour nous, ce sont des dossiers magnifiques.

La dame déjà fermait sa fenêtre. Elle répétait, pour elle-même, et de plus en plus bas : Je ne le ferai plus. Je ne le ferai plus.

Sébastien et moi, nous sommes restés dans la nuit, devant tout le contenu de la poubelle de cette femme.

Penser pressait.

A suivre.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Une seule poubelle et toutes les questions 2 9:25 dans Méthodes

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.