accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Visages des jeunes filles »

mercredi, 9 septembre 2009

Visages des jeunes filles

Quand il fouillait ses failles, il y trouvait toujours quelque visage de jeune fille. Encore un ! Il avait cru en avoir fini. Le gisement de leurs visages était décidément inépuisable. La vieillesse ne venait pas.

Il tentait d'oublier. Il cherchait le silence des grottes et des gouffres. Il aurait voulu n'héberger que des chauves-souris et des perles, ou même rien, mais il savait un peu d'encombrement inévitable.

Ses premières jeunes filles étaient flétries, fanées, pourries, et voici que d'autres, d'autres encore, belles, merveilleuses, vives...

Il avait mis des grilles contre ces visages. Il avait disposé des livres, des lits, des linceuls, et de loyales murailles, mais ça s'infiltre. Il se soupçonnait trahi par ce qu'il croyait massif, hostile à tout accueil. Il s'accusait d'impressions intimes.

Les places, les boulevards, les plages étaient envahis. Tout île était à Nausicaa. Ca n'en finissait pas. Il montait aux montagnes. Il traversait Dieu.

Leur dard délicieux excitait ses failles. Souvent une vierge y veillait un enfant, et c'était lui, entre ses bras mourant, et naissant, et en famille, et s'affichant ! Pas de grottes sans elles... Et tellement d'apparitions ! Et toutes l'appelaient.

Il nettoyait. Il nettoyait encore. Il n'était jamais assez vieux.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Visages des jeunes filles 10:38 dans Il

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.