accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Le XVIIème siècle à Toulouse, le 13 janvier 2010, à 16 heures »

mercredi, 13 janvier 2010

Le XVIIème siècle à Toulouse, le 13 janvier 2010, à 16 heures

La Bibliothèque municipale de Toulouse est le chef d'oeuvre de Jean Montariol. L'Astrée en parlera, au fil des jours, davantage.

Pour l'heure, ce 13 janvier 2010, vers 17h33, j'écris que ce bâtiment, voulu par la municipalité socialiste d'alors, fut inauguré en 1935. Cela n'alla pas sans mal, l'Inspecteur général Paul Neveux combattant l'esthétique de Jean Montariol.

Celui-ci voulait des figurations, et des artistes toulousains.

Dès octobre 1932, il demanda à Sylvestre Clerc un bas-relief d'une longueur de soixante mètres, représentant l'histoire de l'Humanité et de la Vie. Il voulait rendre manifeste le progrès de la connaissance et de la culture.

Sylvestre Clerc sculpta des dinosaures, des mammouths, des hommes préhistoriques, des mythes, des égyptiens, des peintres italiens, des écrivains, Pascal, Descartes, Pasteur, Claude Chappe...

Il sculpta les grandes figures de la littérature française. Pour le XVIIème siècle, il fit Molière, Fénelon et La Fontaine.

Ce choix élimine Bossuet, Racine, La Rochefoulcauld, Madame de La Fayette, Corneille, Malherbe, Cyrano de Bergerac, La Bruyère... C'est un choix politique conforme aux intentions de la Mairie socialiste d'alors.

J'aime ce choix.

Je le discute.

Je ne dis rien ici de la discussion.

Je me suis rendu aujourd'hui, vers 16 heures, à la Bibliothèque municipale. Des couples s'embrassaient devant les figures. Une douce chaleur, après la neige, imprégnait Toulouse. Le souffles d'air étaient érotiques. La Littérature classique et la Littérature moderne, qui sont deux statues fort déshabillées, devant la Bibliothèque, étaient également appétissantes.

A mon passage, le soleil à atteint les égyptiens.

J'ai attendu.

Vers 15h 5O, le soleil a rencontré Ronsard.

A seize heures, Molière s'est illuminé.

A seize heures deux, Fénelon reçut baptême de l'astre du jour.

La Fontaine fut inondé vers seize heures quatre.

Voltaire, sur sa droite, ne connut la lumière, que vers seize heures six.

Je m'approchais un peu de ma mort. Les figures recevaient la lumière les unes après les autres. Les amoureux parfois se désenlaçaient et revenaient lire à l'intérieur de la Bibliothèque. Je photographiais, et je filmais ce moment des statues.

J'écris ces lignes. Il est maintenant dix-huit heures. Je suis encore plus près de ma mort. La nuit tombe sur Toulouse. Je me souviens que je suis souvent passé drevant les bas-reliefs sans les connaître. J'avais d'autres visages à goûter. Quelqu'un peut-être lira ces lignes... Le XVIIème siècle, mes yeux, les amoureux, le soleil, l'Astrée, la Bibliothèque, et les figures, nous poursuivons par là...

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Le XVIIème siècle à Toulouse, le 13 janvier 2010, à 16 heures 16:30 dans Littérature

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.