accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« La Rose et la Méduse »

jeudi, 18 mars 2010

La Rose et la Méduse

Aux romans de la Rose du Moyen Age, la rose est une image du sexe de la femme. Cette rose glisse sur la jambe de la Belle Liénor. Elle est l'objet du désir des amants.

La rose déploie en beautés le mystère de la chair. Elle dit au plus intime la splendeur de Dieu, dont la nature est le spectacle. La rose est en raison contemporaine de la Cathédrale. Elle rend sensible la présence divine en l'Incarnation. Jusqu'au sexe profond de la femme, la Création paraît par elle une bonne merveille.

C'est une des plus adorables inventions du Moyen Age que la rose. Il fallait être bon chrétien pour dire le sexe de la femme en une fleur, et justement en cette fleur, la rose, si fragile et parfumée, si éclatante et compliquée. Gloire à l'Eglise catholique d'avoir inspiré ce retournement multiplicateur d'Eros en une rose profonde et belle.

.

Je crois que la rose prend la place de la Méduse. Cette horrible femme aux cheveux emplis de serpents était une image terrifiante du sexe féminin. Qui la regarde est pétrifié. Persée s'en tire en retournant un miroir vers la monstrueuse. Il lui coupe la tête. Dès lors, force militaires romains portèrent sur la poitrine l'image horrible de cette tête sexe de femme. Avec, il se battaient.

Douceur de l'Eglise, horreur des paganismes. Par la rose, poésie et théologie ont sanctifié le sexe. La rose n'est pas tout à fait sans pourquoi : Elle est, loin des miroirs, une vive réponse à Méduse.

Pas d'intime sans possibilité de spectacle, ce qu'on appelle parfois obscène. La rose est un spectacle de l'intime. La Méduse en est un autre. On goûte la rose. On arrache la tête. On fait la guerre. On fait l'amour. Voilà un beau retournement, une bonne nouvelle. J'aime le Christ, l'amour et les troubadours. Leur art sut oser en rose d'Eros par le divin annoncer l'Evangile...

Yves Le Pestipon | Voir l'article : La Rose et la Méduse 23:18 dans Erotisme , Théologie

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.