accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Filles »

vendredi, 19 mars 2010

Filles

A son passage, toutes les filles ne fuyaient pas. Il s'y enfouissait. On le signalait aux polices. L'enquête était menée dans leurs eaux troubles. On le pêchait à la ligne, ou au filet. On le remontait sur le pont des navires. On l'éventrait, puis on le pendait, bien visible, à des fils jusqu'à ce qu'il existât.

La méthode était efficace. Il existait. Aucun ventre n'avait pu le délivrer. Les filles malgré les trésors de leur avide gentillesse étaient des protections insuffisantes. Très peu valaient une bonne forêt, avec un ogre, un loup, et un vieil étang. De plus, la plupart d'entre elles le vomissaient. Il en sortait par tous les trous, et principalement les oreilles, et la bouche, mais d'autres trous étaient possibles. Peu importait l'origine du monde : il se trouvait en petits tas sur les chemins avec des miroirs, ou, quelquefois, comme un effet de style, au pied de leurs lits.

Leur mélancolie, d'aventure, lui était utile. Pour se consoler de manquer de ciel, certaines le dévoraient. Elles le mangeaient pendant la messe ou la nuit, mais la mélancolie ne durait pas. Il les satisfaisait trop. Elles se disaient comblées. Et toutes à leur joie, elles le crachaient vers des étoiles, où il brillait. C'était leur bon plaisir, ce spectacle, mais pareille considération, le ramenait évidemment à lui.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Filles 22:21 dans Il

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.