accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Sur poésie, poussière »

vendredi, 30 juillet 2010

Sur poésie, poussière

Que poussière sur poésie se retourne : chacun le sent aux lettres, les mots ont pour vertu des vérités, mais c'est leur vice aussi.

Que poussière sur poésie se retourne...

J'aime qu'en poussière se trouve poésie. Cela est sûr, car le sol de la langue, rendu incertain par de tels jeux, produit non seulement du son, mais des moissons merveilleuses de chair.

En poussière, en langue française, il faut toujours se retourner, et ne pas croire que la mort à ce recueil sera visible.

Il faut examiner poussière pour trouver poésie, et ne pas se contenter du constat, ou pratiquer un nettoyage.

Il est mortel pour toute vie de vouloir se débarasser de la poussière. Qui ne sait pas être et accueillir poussière ne peut aller au vif de son sujet.

Sur poésie la poussière d'abord doit être appelée, dans la certitude que tout y finira, donc y commencera.

Poussière aux rayons de soleil... Poussière au vieux buffet.. Poussière aux aventuriers des chemins sous le ciel... Poussière des mines et poussière dans la rivière grosse d'or... Poussière, nous te retournerons, et poussés, poussant, jamais purs sangs, éternellement sales dans les déserts et les avenues...

Sur poésie, on voudrait mettre éclat, ou meurtre, sang bouillonnant ou sourire des stars. On les a mis. Sur poésie, on collerait des étoiles, des fontaines, des guerres et des incendies. On les a tellement collés. Sur poésie, la grande flamme, et le magnifique amour. On voudrait. On voudrait... Et tant de poèmes déjà !

Je trouve poésie en poussière. Cela est sûr, si je me tourne, et retourne.

Et je m'en vais sans ruse user la langue sûre de mes pères jusqu'à l'éclatement des fils d'où sort la poésie.

Que poussière sur poésie se retourne : les mots labourent la mort comme le coeur des soldats. La vérité est le chemin de tous les sens.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Sur poésie, poussière 19:29 dans L'Astrée

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.