accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Cet homme est mort »

dimanche, 8 août 2010

Cet homme est mort

Voilà un homme, et il est mort.

Je n'ai jamais rencontré cet homme, et je vois son visage, et je sais qu'il est mort.

Vous voyez son visage, lecteur. Vous pouvez le voir. Je l'ai mis en ligne. Il voyage. Ce visage voyage au gré de nos clics. Le voilà peut-être en Chine, à Paris, ou à Valparaiso.

L'image de ce visage voyage loin de sa tombe.

Cet homme me plaît. Il regarde d'homme à homme l'homme qui le regarde.

C'est un visage mince, énergique, intelligent. Pas de poids inutile.

Cet homme, quand on l'a photographié, ne savait pas qu'il serait tel sur sa tombe. Il ne savait pas ce jour là, à cet instant là, que nous verrions, sachant qu'il est mort, cette image de son regard et de sa peau. Cet instant est, pour nous, son corps d'éternité.

Et il voyage.

Deux hommes sur la Terre, au même moment, peut-être, regardent ce visage.

Ils ne se connaissent pas. Ils ne se connaîtront jamais. Ils sont presque aussi loin l'un de l'autre qu'ils le sont de ce visage de mort.

Mais ils ne sont pas morts. Ils peuvent faire un signe vers ce visage et, sans doute, l'un vers l'autre. Ils peuvent quitter le néant où ils sont l'un pour l'autre et se battre, ou s'embrasser, ou faire des affaires, ou parler.

Je ne peux pas parler avec le visage du mort. Je plonge dans son regard. Je l'interroge. Je n'ai pas de réponse. J'ai le couloir infini de son regard de mort en face de moi. Je le mets en ligne, mais il ne parle pas. D'autres visages, dans ce qui n'est même pas la nuit, car c'est la toile, peuvent constituer autour de lui un champ d'étoiles. Je n'en saurai presque rien.

J'écris des lignes pour ce visage, par ce visage, qui pourrait être mon visage, et votre visage. Le visage d'un mort est le visage de tous nos visages.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Cet homme est mort 10:31 dans Tombeaux

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.