accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Pinéliser un mariage »

vendredi, 6 août 2010

Pinéliser un mariage

Au début du mois de juillet, dans le Gers, eut lieu un mariage que l'or, les marches de la Poésie et la place Pinel ont favorisé.

Sans les recherches d'or, je n'aurais pas rencontré Vincent, qui n'aurait pas rencontré Inès.

Sans les Rencontres des Bouches, Vincent et Inès n'auraient pas marché ensemble.

Sans la place Pinel, les Rencontres des bouches, les recherches d'or, et l'Astrée tout entière n'auraient pas force communiante.

Vincent et Inès se sont fiancés place Pinel dans le Kiosque. Il allait de soi que leur mariage, près des catapultes de Larresingle, devait être pinélisé.

Il le fut, à l'Auberge dees Pélerins, comme il se doit, après Poésie sonore de Sébastien Lespinasse, et dans la nuit.

Toute la noce pinélisa. Des dames très chic, le lendemain matin, me parlaient encore de leur joie d'avoir pinélisé. Leur soirée, visiblement, en fut bouleversée. Elles s'en souviendront.

Pour la messe, Vincent et Inès avaient choisi un passage de L'Apocalypse et un passge de l'Evangile. Jean parlait, puis le Christ annonçait que les oiseaux font confiance au ciel. La vie devient légère en Dieu.

La pinélisation est une révélation légère.

Un peu de terre de la place Pinel est apportée en quelque lieu du monde. Des paroles sont dites. Quelque chose apparaît, qui est d'abord l'acte même, puis les visages, puis les paroles de commentaires, puis le changement du rapport au réel, puis la tradition encore enrichie des pinélisations... L'affaire est légère : peu de terre, peu de mots, aucun dogme. On ignore à quoi servent les pinélisations et ce qu'elles visent. On n'en a pas souci. On fait confiance. On a foi en l'acte même. On vit. On chemine. La pinélisation ne garantit rien, ne signifie rien. Elle n'est pas une pratique d'avare. Ele ne calcule pas. Elle n'économise pas. Elle est pareille au véritable amour, qui révèle sans filet. Elle sait le sol peu sûr. Elle s'en enchante. Elle est un Evangile.

Qu'Inès et Vincent voyagent sur les chemins de la Terre, en la poésie de la place Pinel, qui est l'aventure en actes du Passage.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Pinéliser un mariage 7:59 dans Place Pinel

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.