accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Saint Michel de Sisco : les cupules »

samedi, 21 août 2010

Saint Michel de Sisco : les cupules

Saint Michel de Sisco est une petite église romane dans le Cap Corse.

On y monte à pied par un chemin commode, qui fait découvrir peu à peu l'immense paysage.

Saint Michel de Sisco est posé sur un énorme bloc de schistes dressé au dessus de la mer, dans des pentes incultes.

C'est une église rectangulaire, avec un choeur. Aucune sculpture, ni insription, n'orne ses murs. Le chevet seul est orné d'une frise d'arcatures et de bandes lombardes.

Il est bon de s'asseoir sur le bloc et de considérer le paysage là où les murs se dressent sur le schiste. On peut se délecter. On peut méditer. Ce lieu est la formule parfaite.

Je le crois plus émouvant que ne le disent, en général, ses commentateurs. Saint Michel de Sisco se retourne à l'infini, et nous retourne.

Quand je l'ai rencontré, j'ai vite vu les cupules semées sur le bloc de schistes. Certes, tous les trous qu'on y aperçoit ne sont pas des cupules, c'est-à-dire de petits trous ronds creusés par l'homme en des époques que l'on dit volontiers préhistoriques. IL y a là des trous liés à la construction du monument. Mais les cupules existent, et sont visibles à qui les connaît.

J'imagine que Saint Michel de Sisco fut posée sur une grande pierre à cupules. Cette grande pierre est analogue à celles que l'on peut voir en Montagne Noire, ou dans les Pyrénées. Elle domine un vaste paysage, et elle est singulière.

Les cupules ont dû signifier diversement, mais on peut être certain qu'elles marquaient un lieu. Elles lui donnaient statut, valeur, et sens. Je veux croire que des rites ont pu se dérouler sur la grande pierre plate où se tient désormais Saint Michel de Sisco. Les cupules qui débordent de l'église, ont pu servir dans ces rites. Je veux croire que les chrétiens, comme ils l'ont fait en beaucoup d'endroits, ont voulu christianiser ce rocher. Au Puy en Velay, ils ont dressé un choeur sur un dolmen. A Saint Antonin Noble Val, ils ont planté une croix sur un menhir... Les exemples sont innombrables.

Saint Michel de Sisco s'est posée comme une patelle sur le grand socle constellé de cupules.

Ce bâtiment est une victoire chrétienne. La nef, qui se lève vers le ciel, domine les petits trous que les hommes, qui ne savaient pas l'Evangile, ont creusé dans la pierre première.

Je peux cependant envisager cette église depuis les cupules qui débordent d'elle. Je peux la retourner comme une coupe depuis ces petits trous dans la pierre. Je peux l'imaginer, ventre en l'air, et voir toutes les cupules. Elles la narguent. Elles sont un ciel intime, désormais révélé, sous la voûte des chrétiens.

L'église me montre les cupules. Les cupules me montrent l'église. Comme au kiosque de la place Pinel, où le parapluie renversé, qui se terre dans la crypte, inverse et désigne la voûte sonore, les cupules sont les bouches ironiques de la pierre sous l'église. Saint Michel de Sisco est leur conversion en architecture. Ses pierres taillées et ajustées font parler en corps le vieux socle. Leur forme exhalte ce qu'elles voilent presque entièrement, et qui les fonde.

Mon corps pense par les pieds et par les yeux.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Saint Michel de Sisco : les cupules 18:27 dans

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.