accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Cheveux et poils dans l'infini »

mardi, 11 janvier 2011

Cheveux et poils dans l'infini

Tout à l'heure, un homme, avec qui je marchais vers une pierre à cupules, m'a appris qu'il avait lancé des choses vers la Lune.

Longtemps ingénieur au Centre National d'Etudes Spatiales, il a travaillé à des programmes.

Un jour, il a enroulé quelques cheveux de sa femme Hélène autour d'un boulon. Les cheveux d'Hélène sont dans la Lune.

Cet homme, quand il regarde l'Astre des nuits, pense à la chevelure de sa femme. Beaucoup d'hommes ont d'autres idées.

Trois d'entre eux, que j'ai rencontrés, travaillaient aussi à un programme spatial. Ils devaient envoyer un bout d'engin dans l'infini. Ils ne visaient pas la Lune. Ils expédiaient une sonde au fond de l'inconnu.

Baudelaire voulait aller au fond de l'inconnu pour trouver du nouveau. Eux, ils pensaient d'abord à leurs culs, ou, plus précisément, aux poils desdits culs.

Ils s'en arrachèrent trois. Un chacun. Ils les mirent dans un petit sac. Ils tirèrent au sort lequel irait au fond des mondes. Le vainqueur fut inclus dans un habitacle de métal.

Depuis dix ans, il erre parmi les étoiles.

Ces trois hommes en sont fiers, mais ils font des récits discrets.

Je ne connais qu'un très petit nombre d'ingénieurs du spatial. Je suppose qu'il y en existe désormais une foule sur la Terre. Beaucoup doivent envoyer les cheveux de leurs amies et les poils de leurs culs dans les engins qu'ils expédient.

Le ciel s'emplit de poils et de cheveux. Le système capillaire des étoiles devient considérable.

Cette pensée me réjouit.

Elle me rappelle un homme qui pêchait les truites à la mouche. Il prétendait que les meilleures se font avec des poils de buffe de femme. Mon ami Jean-Pierre Nizet, qui a un coeur d'or et beaucoup d'amies en Belgique, lança un appel : toutes devaient l'aider à aider ce pêcheur audois, un peu trop vieux pour optimiser seul ses parties de pêche. Les femmes belges répondirent : de nombreux poils convergèrent vers l'Aude.

Les poils font faire bonne pêche. Les cheveux et les poils rendent les astres plus désirables. L'homme est l'être qui projette dans l'infini, pour le plaisir, les énigmes de son intime. Son poème noue en secret le sexe et le ciel

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Cheveux et poils dans l'infini 21:05 dans L'Astrée

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.