accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Les poubelles vides »

mercredi, 4 avril 2012

Les poubelles vides

Pour qui part à la rencontre des poubelles, toute poubelle vide est d'abord une déception.

Le chercheur de poubelles vise l'abondance, voire le débordement. Quand il aperçoit, au détour d'une rue, un bac dont émergent des tissus, des papiers, des boîtes ou des planches, il hâte le pas. Son désir monte. Il pressent une heureuse apocalypse, comme à l'approche d'un puissant poète, voire d'un prophète, dont la bouche vocifère.

Certes, le chercheur expérimenté sait qu'il ne faut pas se fier à ces générosités ostentatoires. Bien souvent, de vulgaires boîtes de pizzas ont porté le bac au débordement. L'abondance n'est pas la perle. Cependant, malgré les déceptions, l'aventurier sait gré à l'excessive poubelle de l'enthousiasme qu'elle lui a procuré, comme un trou puissamment souffleur, mais qui n'a pas conduit le spéléologue à une caverne, demeure, pour ce dernier, une bonne aventure.

La poubelle vide, au contraire, déçoit immédiatement. Quand le chercheur, plein d'espérance, a ouvert son couvercle, quand il a avancé sa tête par dessus son ouverture, quand il y a plongé son regard, et quand il a constaté l'absence de tout objet, il souffre. Bien souvent, il claque le couvercle, et il s'enfuit vers d'autres poubelles.

- Heureusement, songe-t-il,la plupart des gens ne placent pas dans la rue, devant leurs maisons, ou leurs immeubles, des poubelles vides. Quelle chance que les hommes produisent des déchets ! S'ils se retenaient, comme certains le souhaitent, un peu du bonheur qu'on peut trouver encore sur terre disparaîtrait.

Pareil chercheur bénit l'individu ordurier qui renouvelle régulièrement sa famille, en divorçant, ou qui renouvelle ses collections, son mobilier, déménage, ou écrit des brouillons dont il brûle de se débarasser. A l'ermite qui choisit de peu conchier, il préférera le consommateur de pizzas et de magazines, le pollueur impétinent qui ne cesse de transformer son or en bibelots dont il se lasse aussi vite qu'il les achète.

Cependant, le chercheur s'étonne parfois. Comment un homme a-t-il pu désirer sortir une poubelle vide ? Quelle intention a présidé à son acte ?

L'étonnement appelle à la philosophie. Difficile de savoir si le chercheur de poubelles désire philosopher, ou s'il s'y trouve contraint par lassitude, abondance, vieillesse, voire jeunesse de son esprit. Il s'étonne parfois. Bien souvent, il ne s'étonne pas. Une poubelle vide fait parfois grand bruit dans une cervelle.

Un imbécile ? Un écologiste démonstratif et discret qui aurait réussi à ne plus produire de déchets, et ne voudrait pas humilier ses voisins. Un artiste visant, sans projet politique, à proposer un vide étonnant ?

La considération d'une poubelle vide amène à envisager, depuis le cas d'un homme, des hypothèses fondamentales quant à l'Homme : celle de son imbécillité, celle de sa passion consciente pour les intentions politiques, celle de sa nature essentiellement artistique. L'Homme ne vise-t-il rien? Vise-t-il tout ? Ou bien vise-t-il la joie esthétique ? Est-il automate, orateur, ou artiste ?

Le chercheur de poubelles peut alors revenir vers la poubelle vide, cette étonnante proposition qu'il a rencontrée parmi tant de poubelles pleines, parfois débordantes, et dont certaines lui ont donné les joies d'une rencontre substantielle avec l'inconnu.

Il peut s'adresser à elle, souffler dans ses profondeurs, tenter d'y émettre un cri ou un chant. Il peut déverser ses mots, les écouter, puis refermer le couvercle du bac. Il peut précipiter dans cette place offerte les déchets d'autres poubelles. Il peut troubler ou trouer ce vide, le trouver.Il peut faire un acte divin, un poème. La poubelle vide est d'évidence un ptyx.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Les poubelles vides 22:39 dans Méthodes

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.