accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« N'importe quoi peut être quelque chose »

mercredi, 30 mai 2012

N'importe quoi peut être quelque chose

"N'importe quoi peut être quelque chose" : tel est un des constats les plus forts du livre de Tristan Garcia : Forme et objet, un Traité des choses, publié aux PUF, ces derniers temps.

Il y fonde une "ontologie plate", et en développe les conséquences, qui n'aboutissent pas à une sagesse, ou à un calcul, mais à l'affirmation d'une "chance".

Le tout clairement, en souriant, sans afflux de notes de bas de page, ni cours d'histoire de la philosophie.

On y rencontre une clémentine, un bloc d'ardoise, une chaise... On y apprend, on y sent que nous sommes choses, que cette pensée est une chose, et l'on s'en trouve soulagé de l'obligation des hiérarchies déjà posées.

L'auteur ne s'y cache pas. Il y paraît. Il est parfois "je", parfois "nous". Tristan Garcia n'est pas l'absent du Traité des choses.

Son livre donne, sans y prétendre, une fondation philosophique à l'importance de la place Marius Pinel, comme à celle de toute chose. Il nous importe donc. Il est une chose qui aide les choses que nous sommes à produire encore d'autres choses.

Il donne présence plus vive à notre chance.

Nous ne le comprenons pas entièrement. Tant mieux. "Où s'achève la compréhension commence l'être, en sens inverse".

A Toulouse, la librairie Ombres Blanches, jeudi 31 mai, à 18 heures, sera le lieu d'une présentation, par l'auteur de ces lignes de l'auteur excellent du Traité des choses.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : N'importe quoi peut être quelque chose 15:00 dans

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.