accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« La beauté au vieux Temple »

lundi, 7 octobre 2013

La beauté au vieux Temple

La beauté est un thème nécessaire.

Les Mercredis du vieux Temple, à Toulouse, l'envisagent pour cette année.

Il y aura diverses séances, certains mercredis soirs, à partir de vingt heures.

La première - d'ouverture - se tiendra mercredi 9 octobre à vingt heures, rue Pargaminières, à Toulouse, dans le vieux Temple.

Chacun peut y venir. C'est gratuit.

Chacun peut y parler. C'est une amitié que nous nous faisons les uns les autres.

Des intervenants interviennent d'abord, mais brièvement. Puis on débat.

Le programme des séances apparaît ici.

Les choses seront précisées, annoncées, sur Radio-Présence, mercredi 9 octobre à 07h15 par l'auteur de ces lignes.

Il ne fait pas de doute que le monde entier écoute Radio-Présence, le mercredi matin à 07h15.

Le jour alors ouvre en beauté.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : La beauté au vieux Temple 20:33 dans L'Astrée

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.