accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Dom Juan à Ombres Blanches »

samedi, 19 avril 2014

Dom Juan à Ombres Blanches

Lundi 5 mai 2014, 17h30, au café littéraire, de la librairie Ombres Blanches, à Toulouse, nous tenterons de lire une scène de Dom Juan. Cette explication de texte s'intégrera dans la série mensuelle des Classiques au détail.

Voilà l'annnonce précise :

Molière, Dom Juan, Acte III, scène 2.

Depuis 1665, Dom Juan de Molière est un sujet de débats. La pièce intrigue, scandalise, émerveille, excite à de multiples interprétations, et à des métamorphoses. Le texte, qui s’intitula d’abord Le Festin de pierre, n’est pas sûr, tant l’œuvre fut censurée, parfois réécrite, et pourtant ce que nous en lisons ne cesse d’être lu, relu, joué, mis en musique et en film. Une des scènes les plus remarquables – que les premières éditions firent un moment disparaître - est la « Scène du Pauvre ». Que voit-on là ? Dom Juan donne un peu d’or, « par amour de l‘humanité », à un « pauvre homme » qu’il rencontre dans la forêt, et qui ne veut pas « jurer ». Comment penser ce geste, et les paroles qui l’accompagnent ? Quel théâtre du libertinage se joue là, dans cette étonnante comédie ? On ne saurait jurer du sens dernier. « Va, va, je te le donne » paraît pourtant murmurer le texte.

Bibliographie

Molière, Dom Juan, GF, édité par Boris Donné.

Antony McKenna, Fabienne Vial-Bonacci, Molière dramaturge libertin, Champion classiques

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Dom Juan à Ombres Blanches 16:13 dans Classiques au détail

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.