accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« Candide à Ombres blanches »

dimanche, 25 mai 2014

Candide à Ombres blanches

Lundi 2 juin 2014, 17h30, au café littéraire de la librairie Ombres Blanches de Toulouse, nous lirons ensemble un passage de Candide.

Voici l'annonce :

Voltaire, Candide, chapitre sixième, « Comment on fit un bel autodafé »…

Candide est une « couillonnade », disait Voltaire, qui n’en revendiqua pas la paternité, mais qui prit soin, en 1759, d’organiser dans toute l’Europe, une vive pétarade d’éditions. Ce fameux auteur de tragédies de textes philosophiques eût été sans doute étonné d’apprendre que ce conte devint deux siècles après sa mort son ouvrage le plus régulièrement lu, un vrai classique dont les étudiants, les spécialistes, et les amateurs ne cessent d’explorer les détails. On se souvient, par lui, par exemple, un peu partout, du « tremblement de Lisbonne »

Cette catastrophe fut un moment philosophique important de l’histoire de l’Europe. Elle interrogea quant au mal, quant à la nature, quant aux politiques possibles. Voltaire, qui était attentif à tout, lui consacra plusieurs pages : « Candide fut fessé en cadence… et Pangloss fut pendu. Le même jour, la terre trembla à nouveau avec un fracas épouvantable ».

Nous explorerons ensemble, dans les mots, cette stupeur et ce tremblement.

Petite bibliographie :

Voltaire, Candide, GF, présentation par Jean Goldzink

Raymond Trousson ,Voltaire, Taillandier.

Lien vers la page d'annonce d'Ombres blanches : ici

Yves Le Pestipon | Voir l'article : Candide à Ombres blanches 9:57 dans Classiques au détail

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.