accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

« La nuit du Passage »

dimanche, 18 mai 2014

La nuit du Passage

Nous allons lire le Passage, le premier roman de Valéry Giscard d'Estaing, dans la nuit du 3 juin, entre onze heures quinze du soir et trois heures du matin. Tout Le Passage, rien que Le Passage. Parfois seulement, de légères pauses commentaires avec des spécialistes et des novices.

Des lecteurs de tous âges et de tous états se succéderont. Chacun peut participer à condition de désirer lire pendant quelques minutes, quelques pages du Passage dans la nuit au local de la radio Canal Sud.

Cette radio de Toulouse s'écoute dans le monde entier grâce à internet. Nous recueillerons et publierons les messages qui nous parviendront via la toile, non seulement de la région de Toulouse, mais de Paris, de Strasbourg, de Marseille, de Londres, de Bruxelles, de Venise, de Pékin, des Etats-Unis ou d'Arménie. Le Passage passera par toute la Terre.

Pourquoi Le Passage ? Parce qu'à l'évidence ce roman garanti sans nègre est un chef d'oeuvre en son genre. Chaque lecture que nous avons donnée depuis des années, en divers lieux, a provoqué la sidération. Personne n'y résiste. De plus, les commentaires, les interrogations qu'il provoque sont infinies. Nous ne saurions ici que renvoyer à certains articles de lastrée, tant cette oeuvre est ouverte aux sens. La lire est un chantier d'aventures.

Se la procurer n'est pas difficile. Pour quelques euros, versés sur la toile, chacun peut activer des individus qui livreront Le Passage à son domicile.

Le siège de Canal Sud se trouve au 40 rue Alfred Duméril 31400 à Toulouse. Les volontaires pour la lecture peuvent affluer à partir de vingt-deux heures quinze pour répartition des rôles, distribution des photocopies, briefing, premiers échanges en off.

Ensuite, à partir de vingt-trois heures, à tour de rôle, nous lirons Le Passage. Chacun pourra en lire environ une page. L'auteur de ces lignes aura réparti le texte en nombreuses séquences. Certains plus affamés que d'autres pourront en lire plusieurs.

Nous espérons toucher dans la nuit quelques solitaires, écoutant Canal Sud, par exemple un chauffeur routier portant des tonnes de tomates ou du pétrole. Cet homme, sur du bitume, sous les étoiles et chargé de ses angoisses ou de ses rêves, entendra : "Rien n'égale je crois la majesté d'un cerf qui débouche de la forêt". Ou bien, il entendra, parmi le flux des phares et des étoiles, vers une heure quinze du matin, la scène des rillettes avec Natalie sans h". Il sera peut-être à Gimont, à Villenouvelle, ou à Castelnaudary. Nous croyons en des possibilités de bouleversements de conscience. Nous espérons aussi - il faut le dire - un effet nul, une discrétion parfaite. Nous laisserons passer le Passage dans le silence des sommeils, le bruit des oiseaux du Guatémala, les ombres, les feux et les fantômes. Nous n'exigeons pas d'Apocalypse.

Des individus, prévenus par nous et postés sur toute la Terre, écouteront en direct des passages du Passage. Nous espérons qu'ils nous diront, par internet, leur présence au Passage, par exemple depuis Oxford en Ohio, depuis Londres, depuis Santiago du Chili, ou depuis Guatémala Ciudad.

Rien de plus facile que de se connecter sur Canal Sud, à cette adresse : http://www.canalsud.net/

Nous désirons que le Passage passe sur toute la Terre, comme un signe étrange et immanent parmi d'autres, la caresse d'un ange et un éclat de rire. Qu'on ne dise plus jamais qu'il ne se passe rien dans l'univers : Le Passage se passe, il contribuera, d'oreille en oreille, par des chaînes invisibles et certaines, à créer l'humanité.

La lecture à Toulouse sera filmée. Un tel événement doit être enregistré pour passer aux siècles à venir. Certaines images apparaîtront peut-être dans un film sur Giscard artiste, qui pourrait s'intituler : Giscard le Grand art?

Pour participer à la lecture du Passage, il est bon de se

mettre en rapport avec l'auteur de ces lignes, en employant, par exemple, ce numéro de téléphone : 0620983455.

L'Astrée et d'autres sites feront passer dans les jours prochains toutes les informations nécessaires.

Yves Le Pestipon | Voir l'article : La nuit du Passage 17:49 dans L'Astrée

Cet article est incommenté. (le commenter ?)

Ici, vous pouvez écrire un nouveau commentaire...

Merci de votre inscription, . Vous pouvez maintenant écrire votre commentaire. (déconnexion)

Ces informations :


Quelques commentaires sur les commentaires

Les adresses e-mails ne sont jamais affichées sur le site.

Les passages à la ligne et sauts de paragraphes sont automatiquement convertis — inutile d'utiliser les tags <p> ou <br/>. De même, les accents, la ponctuation, les apostrophes, etc... sont automatiquement convertis en code HTML.

Créez des liens en utilisant la balise HTML standard <a href="http://mon.url.ici"></a>. Les balises HTML suivantes peuvent être utilisées strong, em, cite, code. Les autres seront détruites.

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
Syndication : flux RSS 1.0 RSS 2.0 | flux de commentaires XML | Atom XML | L'Astrée remercie Patrick Guallino.