accueil présentation contact portfolio ultraprivé mail
L'Astrée L'Astrée événements présentation portfolio Guallino

Spécialistes

photoDenis Favennec fabrique Denis Favennec depuis plus de trente ans. Il vit, probablement meurt, et travaille, mais aussi dort, à Bordeaux. Il voyage et rit beaucoup. Il se souvient des livres qu'il a lus, et pratiquement de tout, mais il ne collectionne rien ou presque. Il en sait long sur les fromages italiens, Van Eyck, les arbres, les moteurs de voiture, la vierge Marie et le reste. On entend parler de lui par la bande. Il apparaît enseignant des mathématiques à de brillants jeunes gens. Il apparaît aussi devant des publics discrets. Il disparaît toujours à point.

photoYves Le Pestipon souvent se ballade à la poursuite de sa légèreté. Il vit, probablement meurt, et travaille, mais aussi dort, à Toulouse. Il détruit et perd beaucoup d'objets. On le rencontre parfois en train de jouer un rôle de professeur de Khâgne, ou d'artiste. On le rencontre aussi en train de fouiller des poubelles, d'invoquer Winnie, de chercher de l'or, des cupules, d'inventer des places Pinel, de bricoler des textes, ou de voler des riens. Souvent, on ne le rencontre pas. Son bilan est mince.

photoEmmanuel Riboulet-Deyris est une énigme. Il a choisi la solitude ostensible. Il vit, probablement meurt, et travaille, mais aussi dort à Istanbul. Il voyage et évite ce qui est évitable. Il enseigne les mathématiques à l'université Galatasaray, au bord du Bosphore, plein de méduses, vers lesquelles se penchent ses inconnues. Ce maître en cryptographie est chic, selon les chinois, charismatique, selon les turcs, beau, selon les femmes, bobo, selon lui. L'Astrée est sa danseuse.

Artiste, donc exempté

photoCamille Amadeus Colombetto ne se déduit pas, comme le sujet de Descartes. Il, ou elle, s'induit. Ses oeuvres mènent à lui, ou à elle, dès qu'on sait y voir le carré, le quarante, le noir et la clef. Il et elle vit, probablement meurt, et travaille, mais aussi dort, partout. Colombetto a trop d'idées pour se perdre en celle d'exister. Pourquoi se fourvoyer dans l'existence lorsque tant d'oeuvres, divinement disposées, désignent sa présence ?

Site d'Emmanuel Riboulet-Deyris (contact) | MT 3.16 | XHTML 1.0 | CSS
Ce site, hébergé par le très agréable Lost-Oasis, est sous licence Creative Commons.
L'Astrée rend hommage à Vieira da Silva et remercie Patrick Guallino.